Votation en Suisse

19 mai 2019 13:15; Act: 19.05.2019 13:21 Print

La Suisse va durcir sa législation sur les armes

Lors d'un référendum qui s'est tenu dimanche, la Suisse a validé de nouvelles mesures plus contraignantes concernant la détention d'armes.

storybild

Les Suisses ont largement donné leur accord à la nouvelle législation. (photo: Pixabay)

Sur ce sujet
Une faute?

Les Suisses ont approuvé dimanche par référendum une loi découlant de mesures antiterroristes de l'UE, visant à durcir les conditions d'acquisition de certaines armes, selon des résultats provisoires. Selon des projections de l'institut de sondage gfs.bern rendues publiques à la mi-journée par la télévision publique suisse RTS, le oui l'emporterait avec 67% des suffrages.

Avant le vote, le gouvernement suisse avait averti les électeurs qu'un rejet de cette nouvelle législation pourrait conduire à une exclusion de la Confédération des accords européens de Schengen et Dublin, auxquels elle est associée bien que non-membre de l'UE. Une telle exclusion aurait eu des conséquences dans les domaines de la sécurité et de l'asile, mais aussi en matière de tourisme. «Dommage que la population ait suivi l'argument de la peur avec Schengen. C'est un peu malheureux, mais nous acceptons le résultat», a réagi Olivia de Weck, vice-présidente de ProTell, le lobby pro-armes suisse qui s'était fortement mobilisé contre la nouvelle législation.

Un marquage des éléments

Les armes sont très répandues en Suisse, même si en l'absence de registre fédéral, il est difficile de savoir combien circulent exactement. Selon le centre de recherches genevois Small Arms Survey, en 2017 plus de 2,3 millions d'armes étaient aux mains de civils en Suisse, soit près de trois pour 10 habitants, ce qui classe la Suisse au 16e rang mondial pour le nombre d'armes par habitant.

La nouvelle législation ne prévoit pas de registre central, mais impose le marquage de tous les éléments essentiels d'une arme. Elle classe les armes semi-automatiques munies d'un chargeur de grande capacité dans la catégorie des armes dites «interdites», mais collectionneurs et tireurs sportifs pourront encore les acquérir en demandant une «autorisation exceptionnelle». Les tireurs devront démontrer après cinq ans puis dix ans qu'ils continuent à pratiquer régulièrement.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lois inutiles le 19.05.2019 23:00 Report dénoncer ce commentaire

    Décidément, on n'arrive pas à comprendre qu'un terroriste n'aura aucun besoin de respecter la loi ! Les tireurs sportifs n'ont rien à voir avec cette criminalité, et les enquêteurs le savent très bien ! Par contre, je suis d'accord qu'on vérifie que les tireurs fréquentent régulièrement leur cercle de tir.

Les derniers commentaires

  • Lois inutiles le 19.05.2019 23:00 Report dénoncer ce commentaire

    Décidément, on n'arrive pas à comprendre qu'un terroriste n'aura aucun besoin de respecter la loi ! Les tireurs sportifs n'ont rien à voir avec cette criminalité, et les enquêteurs le savent très bien ! Par contre, je suis d'accord qu'on vérifie que les tireurs fréquentent régulièrement leur cercle de tir.