Sortie de crise

25 juillet 2017 18:03; Act: 26.07.2017 10:59 Print

La Wallonie a un nouveau gouvernement

Deux partis centristes sont parvenus mardi à un accord de gouvernement en Wallonie, après plusieurs semaines de crise, suite à l'éviction du PS, miné par des scandales financiers.

storybild

Le 19 juin, Benoît Lutgen avait décidé de lâcher son partenaire socialiste. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Mouvement réformateur (MR, libéral) et le Centre démocrate humaniste (cdH, ex-Parti social-chrétien) sont convenus de former un nouveau gouvernement wallon, ont annoncé leurs présidents, Olivier Chastel et Benoît Lutgen. Le MR et le cdH disposent désormais d'une courte majorité (38 sièges sur 75) au Parlement de Wallonie, l'assemblée législative de cette région francophone, dont le siège est à Namur.

Le ministre-président wallon, le socialiste Paul Magnette, héros de la bataille du Parlement local contre l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada (CETA) à l'automne dernier, doit de facto quitter ses fonctions. Le nouveau gouvernement wallon devrait être connu vendredi et le nouveau ministre-président prêter serment le même jour, selon les médias belges.

Crise pas encore réglée partout

La crise avait éclaté le 19 juin lorsque le dirigeant du cdH, Benoît Lutgen, avait décidé de lâcher son partenaire socialiste, avec lequel il était au pouvoir dans les régions francophones de Belgique depuis 2004. Pour justifier ce retournement d'alliance inattendu, à deux ans des élections régionales de juin 2019, M. Lutgen avait mis en avant les affaires «profondément choquantes» qui touchent depuis des mois le PS.

Ce dernier, qui a crié à «la trahison», a vu depuis le début de l'année plusieurs de ses mandataires mis en cause. D'abord dans le cadre du scandale «Publifin», du nom d'une société semi-publique basée à Liège, dont des administrateurs (socialistes, mais pas uniquement) sont soupçonnés de rémunérations abusives.

Puis, début juin, dans l'affaire dite du Samusocial, qui a poussé à la démission le bourgmestre (maire) socialiste de Bruxelles Yvan Mayeur. En revanche, la crise n'est toujours pas réglée pour les institutions de Bruxelles et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, où le cdH a également rompu son alliance avec les socialistes, en l'absence de nouvelle majorité.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Un Arlonnais le 26.07.2017 13:34 Report dénoncer ce commentaire

    Un parti en déclin (= CdH) provoque la chute d'un gouvernement ! De plus, ma parole de hier n'est plus d'actualité aujoud'hui. A qui faire confiance ? Résultat = pour les prochaines éclections, je sais pour qui NE PAS voter.

  • Paul Hittik le 25.07.2017 19:27 Report dénoncer ce commentaire

    Tant qu'on n'interdit pas le cumul des mandats (privé ou public) en politique, qu'est-ce que ça change ? Ceux du PS cumulent dans le social, mais j'aimerais bien voir où les "saints" du CDH et du MR cumulent...

  • taz red le 26.07.2017 11:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils cummul dans le prive et sont bien payer aussi.car il y a des mandat remuneree et d'autre non.le president de publifin est un cdh au passage.et l'affaire chaudiev ces le MR.

Les derniers commentaires

  • Un Arlonnais le 26.07.2017 13:34 Report dénoncer ce commentaire

    Un parti en déclin (= CdH) provoque la chute d'un gouvernement ! De plus, ma parole de hier n'est plus d'actualité aujoud'hui. A qui faire confiance ? Résultat = pour les prochaines éclections, je sais pour qui NE PAS voter.

  • taz red le 26.07.2017 11:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le decumul total des mandats ils n'y a que cela qui marchera.

  • taz red le 26.07.2017 11:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils cummul dans le prive et sont bien payer aussi.car il y a des mandat remuneree et d'autre non.le president de publifin est un cdh au passage.et l'affaire chaudiev ces le MR.

  • Paul Hittik le 25.07.2017 19:27 Report dénoncer ce commentaire

    Tant qu'on n'interdit pas le cumul des mandats (privé ou public) en politique, qu'est-ce que ça change ? Ceux du PS cumulent dans le social, mais j'aimerais bien voir où les "saints" du CDH et du MR cumulent...

    • Marina le 25.07.2017 21:45 Report dénoncer ce commentaire

      C'est bien cela. On voit le cumul comme l'occupation de plusieurs postes publiques, alors que cumuler des fonctions à la fois dans le public et le privé est bien plus malsain. Cf Trump chez qui les diplomates vont logger ou Fillon et sa société de conseil aux entreprises...