Portugal/Espagne

17 octobre 2017 21:01; Act: 18.10.2017 13:40 Print

Le bilan des incendies continue à s'alourdir

Au moins 45 personnes sont mortes dans les incendies qui ont frappé le Portugal et l'Espagne depuis dimanche. Les derniers feu sont en passe d'être maîtrisés.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet

Le bilan des feux de forêt qui ont ravagé le Portugal et la région voisine de Galice en Espagne est monté à 45 morts mardi alors que les pompiers maîtrisaient les derniers foyers d'incendie. 41 personnes ont péri dans les incendies dans le nord et le centre du Portugal, frappé pour la deuxième fois en quatre mois, selon un dernier bilan de la protection civile. Deux blessés ont succombé à leurs brûlures, 14 autres restent dans un état grave. Quatre autres victimes sont à déplorer en Galice.

Plus aucun foyer important n'était signalé depuis l'aube, les soldats du feu ont été aidés par la pluie qui s'est mise à tomber dans la nuit. Mais plus de 3 000 pompiers sont restés mobilisés pour éviter toute reprise de feu. Cristiano Ronaldo, l'attaquant vedette du Portugal et du Real Madrid, s'est dit «solidaire avec les familles et les amis des victimes» sur son compte Twitter, en apportant son «soutien aux pompiers qui risquent leur vie pour aider du mieux qu'ils peuvent».

La vie reprend peu à peu

Le Portugal et le nord de l'Espagne s'étaient retrouvés dimanche confrontés à des centaines de départ de feu, attisés par les vents chauds au passage de l'ouragan Ophelia au large de la péninsule ibérique. «Avec les énormes projections de flammes et la vitesse des bourrasques, le feu ressemblait à un énorme animal, avançant à pas de géant», a raconté Carlos Fonseca, un professeur de biologie de 42 ans, dans le village de Lufreu (250 km au nord de Lisbonne), dont la moitié a été détruite. «Cela fait 50 ans que j'habite ici et je n'avais jamais vu un vent aussi violent, certainement des restes de l'ouragan. Voir le feu descendre les monts à une telle vitesse, c'était effroyable», a renchéri José Frias de Almeida, un ancien bûcheron de 81 ans.

Dans les villages des environs, la vie tentait de reprendre son cours. Certains habitants arrosaient leurs terrains afin d'éviter d'éventuelles reprises de feu. Les pompiers portugais, pour la plupart volontaires, ont connu leur pire saison d'incendies cette année. A la mi-juin, le feu de forêt le plus tragique de l'histoire du Portugal avait fait 64 morts et plus de 250 blessés à Pedrogao Grande, à 100 km au nord de Lisbonne. Le pays a entamé mardi un deuil national de trois jours tandis qu'à Bruxelles, les drapeaux de la Commission européenne ont été mis en berne en hommage aux victimes en Espagne et au Portugal.

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lynn le 18.10.2017 17:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Certains pyromanes ont été attrapés. D'autres pris sur le fait. Mais il en reste encore en liberté. Courage au peuple portugais. Ils ne méritaient pas un tel cataclysme. Il n'y a plus que des paysages noirs à perte de vue. C'est inimaginable. courage courage courage.

  • gonzi le 18.10.2017 05:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est triste de voir mon Pays de naissance brûle même le petit village d ou je viens n'a échappé au flamme heureusement pas de victimes. J'espère que justice sera faite quand les coupables seront jugés. Bravo à ce peuple très uni VIVA PORTUGAL

  • gege le 18.10.2017 00:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci aux pompiers qui défendent comme ils peuvent les habitations .mais il est quand même pas normal d avoir pris aucun pyromane à mettre le feu . que fait la police

Les derniers commentaires

  • .Marina le 18.10.2017 21:04 Report dénoncer ce commentaire

    De tout coeur avec les Portugais et les Espagnols victimes de cette tragédie. Mes condoléances. Avec le changement climatique en cours, on va finir par voir cela par ici. Vite, mettons en oeuvre les accords de Paris.

  • lynn le 18.10.2017 17:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Certains pyromanes ont été attrapés. D'autres pris sur le fait. Mais il en reste encore en liberté. Courage au peuple portugais. Ils ne méritaient pas un tel cataclysme. Il n'y a plus que des paysages noirs à perte de vue. C'est inimaginable. courage courage courage.

  • Polux Man le 18.10.2017 13:09 Report dénoncer ce commentaire

    Triste pour cette région! De plus se sont souvent des départs de feu criminel! Se sont des assassins!

  • gonzi le 18.10.2017 05:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est triste de voir mon Pays de naissance brûle même le petit village d ou je viens n'a échappé au flamme heureusement pas de victimes. J'espère que justice sera faite quand les coupables seront jugés. Bravo à ce peuple très uni VIVA PORTUGAL

  • gege le 18.10.2017 00:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci aux pompiers qui défendent comme ils peuvent les habitations .mais il est quand même pas normal d avoir pris aucun pyromane à mettre le feu . que fait la police