Au Royaume-Uni

24 août 2018 17:02; Act: 24.08.2018 17:45 Print

Le Brexit pourrait mener à une pénurie de sperme

Les couples qui ont des difficultés à concevoir un enfant ne pourront bientôt plus faire appel aux banques de sperme européennes.

storybild

Cela pourrait aussi conduire à une hausse des coûts. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Une sortie de l'Union européenne sans accord risque de mettre en difficulté les couples britanniques qui font appel au don de sperme pour procréer, car ils ne pourront plus faire appel aux banques de spermes européennes, a souligné le gouvernement. Dans une note technique publiée jeudi, destinée à préparer les entreprises et la population aux conséquences d'un divorce éventuellement sans accord, le gouvernement britannique souligne que le pays avait importé quelque 3 000 échantillons de sperme du Danemark l'an dernier, et 4 000 des États-Unis. Londres a aussi importé quelque 500 ovules et embryons de pays européens.

Or, si les discussions entre Londres et Bruxelles échouent, la législation européenne relative au sang, tissus et cellules humains ne s'appliquera plus pour le Royaume-Uni, a indiqué le gouvernement. Avec pour conséquence la nécessité pour les banques de sperme britanniques «de nouveaux accords avec les établissements compétents». Pour compenser, le ministère de la Santé souligne que les entreprises disposant d'une licence pourront faire appel à des importations de pays tiers. Sans rassurer dans un pays où les dons de sperme ont drastiquement diminué depuis que les donneurs ont perdu le droit à l'anonymat par une loi de 2005.

Selon Geetha Venkat, directrice de la clinique spécialisée dans les questions de fertilité Harley Street Fertility Clinic, les couples ayant besoin de dons de sperme commencent à «paniquer», car un changement de législation intervenu aux États-Unis signifie que les importations en provenance de ce pays peuvent prendre jusqu'à trois mois, quand il suffit d'une semaine depuis le Danemark. Les formalités administratives supplémentaires induites par un Brexit sans accord pourraient en outre conduire à une hausse des coûts pour les entreprises qui sera répercutée sur les couples, a-t-elle averti.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • On est sauvé... le 24.08.2018 20:21 Report dénoncer ce commentaire

    Et cela est l'argument suprème qui va arrêter le Brexit? Le tourisme de la PMA (PGA, ... ) existe déjà.

  • Rémi le 25.08.2018 12:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je leur vend le mien s ils veulent venir le chercher

  • Exuperancia Rapu le 24.08.2018 17:38 Report dénoncer ce commentaire

    pas de problème, il y a plein de pays du Commonwealth qui peuvent fournir cette matière, le Nigeria par example.

Les derniers commentaires

  • Rémi le 25.08.2018 12:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je leur vend le mien s ils veulent venir le chercher

  • ..!!.. le 25.08.2018 11:06 Report dénoncer ce commentaire

    Rien ne vaut le don nature; qu'ils fassent appel à des volontaires ils en auront plus qu'ils veulent.... ELLES veulent!

  • ITA le 25.08.2018 09:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Permetez moi de rire !!! hahaha , quel désespoir , hahaha..... où va le monde ! Depuis quand la banque de sperme est une banque EU ?

  • torol kozoo le 24.08.2018 21:12 Report dénoncer ce commentaire

    Ah merde alors ! S'ils avaient su cela, ils n'auraient jamais tourné le dos à l'Europe. Pourquoi on ne les a pas informé avant ?

    • Gordo le 25.08.2018 11:04 Report dénoncer ce commentaire

      Tout à fait d'accord avec vous torolkozo

    • Roboberta Menchu le 25.08.2018 12:18 Report dénoncer ce commentaire

      Moi aussi je suis d'accord avec vous

    • Exurepetita Rapu le 25.08.2018 14:11 Report dénoncer ce commentaire

      Moi aussi je suis d'accord

  • On est sauvé... le 24.08.2018 20:21 Report dénoncer ce commentaire

    Et cela est l'argument suprème qui va arrêter le Brexit? Le tourisme de la PMA (PGA, ... ) existe déjà.