Donald Tusk

29 mai 2019 07:27; Act: 29.05.2019 09:23 Print

Le Brexit, «un vaccin contre la propagande»

Les péripéties autour du Brexit ont incité les citoyens à ne pas voter pour des partis anti-Europe, estime le président du Conseil européen, Donald Tusk.

storybild

Donald Tusk se montre plutôt satisfait du résultat des élections européennes. (photo: AFP/Kenzo Tribouillard)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Brexit a été «un vaccin contre la propagande et la désinformation antieuropéenne» pour les élections européennes du 23 au 26 mai, a affirmé mardi, à Bruxelles, le président du conseil européen, Donald Tusk. «Lorsque les Européens voient ce que le Brexit signifie dans la pratique, ils en tirent des conclusions», a soutenu M. Tusk, à l'issue d'un sommet européen extraordinaire consacré aux nominations des nouveaux présidents des institutions européennes.

«La grande majorité des électeurs ont voté pour une Union européenne plus efficace, plus forte et plus unie et a rejeté ceux qui veulent l'affaiblir. C'est un signal puissant», a-t-il souligné. «Je ne doute pas que l'une des raisons pour lesquelles les citoyens du continent ont voté en faveur de la majorité pro-européenne soit le Brexit, a-t-il affirmé. Le Brexit a été un vaccin contre la propagande et les fausses nouvelles antieuropéennes».

Au Royaume-Uni, néanmoins, le Parti du Brexit du député européen Nigel Farage est sorti grand vainqueur des européennes. Usée par l'interminable casse-tête du Brexit qu'elle a échoué à mettre en œuvre, Theresa May a annoncé sa décision de démissionner de ses fonctions de cheffe du Parti conservateur, et donc de cheffe du gouvernement, le 7 juin. Le rejet de l'accord de divorce par les députés britanniques a contraint Theresa May à repousser le Brexit au 31 octobre au plus tard, alors qu'il était initialement prévu le 29 mars.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Titus le 29.05.2019 10:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas en France et en Autriche en tout cas, ils avaient fait mieux en 2014. C'est vrai en revanche pour l'Allemagne et l'Italie. Ce qui n'est pas un bon présage.

  • Rigoberta le 29.05.2019 09:22 Report dénoncer ce commentaire

    ce Monsieur vit dans un univers alternatif. Les partis euro-sceptiques ont eu leur meilleur résultat.

  • ciccioman le 29.10.2019 06:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bruxelles est entrain de faire des miracles pour maintenir la news du brexit tous les jours sur les journaux, reporter toujours la sortie et crier “a la fin du monde” a qui osera suivre l’exemple anglais....

Les derniers commentaires

  • ciccioman le 29.10.2019 06:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bruxelles est entrain de faire des miracles pour maintenir la news du brexit tous les jours sur les journaux, reporter toujours la sortie et crier “a la fin du monde” a qui osera suivre l’exemple anglais....

  • Taka Takata le 29.05.2019 12:36 Report dénoncer ce commentaire

    C'est juste ainsi, on ne va pas donner de mauvaise idées aux 27 pays restants, après tout l'économie UK va trop bien, malgré certaines nouvelles alarmistes, avec un taux de chômage à 3,8%, le plus bas depuis 1974, soit un an après son entrée dans la CEE. Bon, après ce fut moins brillant mais ce fut à l'insu du plein gré de tout le monde.

  • duvaro le 29.05.2019 12:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand ces politiciens utopistes comprendront que l'immigration est un sujet très important pour beaucoup d'Européens ils auront déjà fait un petit pas en avant.

    • deschiffresetdeslettres le 29.05.2019 16:57 Report dénoncer ce commentaire

      quelques chiffres: 90% des immigrés ces 10 dernières années en Belgique proviennent des autres pays européens. Parmi les 10% qui restent, il y a ceux qui viennent des USA et d'autres pays développés similaires... Quant aux immigrés venant d'Afrique, du Moyen-Orient... il ne représente que 5% du total. C'est vrai que l'immigration c'est un vrai problème avec des chiffres pareils.

  • Titus le 29.05.2019 10:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas en France et en Autriche en tout cas, ils avaient fait mieux en 2014. C'est vrai en revanche pour l'Allemagne et l'Italie. Ce qui n'est pas un bon présage.

  • Rigoberta le 29.05.2019 09:22 Report dénoncer ce commentaire

    ce Monsieur vit dans un univers alternatif. Les partis euro-sceptiques ont eu leur meilleur résultat.