Après le drame à Madère

18 avril 2019 20:08; Act: 19.04.2019 07:28 Print

«Le car s'est mis à aller de plus en plus vite»

Vingt-neuf touristes allemands ont perdu la vie mercredi soir sur l'île portugaise de Madère. Jeudi, les survivants s'interrogeaient sur les raisons du tragique accident.

Sur ce sujet
Une faute?

«Le car était hors de contrôle»: les survivants s'interrogeaient jeudi sur les raisons du tragique accident qui a coûté la vie à près d'une trentaine de touristes allemands sur l'île de Madère, plongeant dans le deuil le Portugal et l'Allemagne. Avec une cinquantaine de touristes à bord quittant leur hôtel pour aller dîner mercredi soir, l'autocar a heurté un mur dans un virage avant de chuter d'une dizaine de mètres en contrebas de la route et de s'écraser sur une maison bâtie à flanc de colline dans le village de Caniço, entre la capitale régionale Funchal et Santa Cruz, plus à l'est.

«Quelques secondes» après avoir pris la route, «le car s'est mis à aller de plus en plus vite et a heurté un mur. Il était hors de contrôle et a volé», a témoigné en anglais un rescapé allemand d'une soixantaine d'années à la télévision portugaise, qui n'a pas indiqué son nom. «Je pense que les freins ont lâché. Je n'arrive pas à imaginer une autre raison», a ajouté cet homme, qui s'en est sorti avec une côte cassée. Son épouse a raconté avoir survécu en se repliant sur elle-même alors que des passagers ont été «éjectés par les fenêtres».

Le dernier bilan fourni jeudi matin par l'hôpital Nélio Mendonça de Funchal faisait état de 29 morts, dont 17 femmes et 12 hommes, et 27 blessés âgés de 40 à 60 ans. Le président portugais avait indiqué dès mercredi soir que toutes les victimes étaient allemandes, une information confirmée jeudi par le ministère des Affaires étrangères.

(L'essentiel/utes/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • fifi le 18.04.2019 20:50 Report dénoncer ce commentaire

    RI.P.

  • fabilux le 19.04.2019 10:22 Report dénoncer ce commentaire

    bien tristes vacances!! les gros bus ne devraient pas circuler sur ces petites routes en lacet (en règle générales)

  • No Remorse le 19.04.2019 06:19 Report dénoncer ce commentaire

    Mauvais moment , mauvais endroit. R:I:P

Les derniers commentaires

  • Joe lindien le 19.04.2019 12:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la ceinture devrait être obligatoire, comme en voiture.

  • fabilux le 19.04.2019 10:22 Report dénoncer ce commentaire

    bien tristes vacances!! les gros bus ne devraient pas circuler sur ces petites routes en lacet (en règle générales)

  • No Remorse le 19.04.2019 06:19 Report dénoncer ce commentaire

    Mauvais moment , mauvais endroit. R:I:P

  • fifi le 18.04.2019 20:50 Report dénoncer ce commentaire

    RI.P.