Débat en cours

10 janvier 2018 14:41; Act: 10.01.2018 17:05 Print

Le débat sur l'avortement relancé en Pologne

L'avortement pourrait être presque totalement interdit en Pologne au terme d'un débat qu'entament mercredi les députés.

storybild

En octobre 2016, des milliers de personnes avaient manifesté contre un projet de loi visant à interdire l'avortement.

Sur ce sujet
Une faute?

L'avortement pourrait être presque totalement interdit en Pologne au terme d'un débat qu'entament mercredi les députés, plus d'un an après «la protestation noire» des femmes contre une précédente tentative dans ce pays catholique où il est déjà fortement limité. Le Parlement polonais, dominé par les conservateurs nationalistes de Droit et Justice (PiS) va examiner deux propositions de loi d'initiative citoyenne, l'une qui interdit l'interruption de grossesse en cas de malformation du fœtus et pourrait être approuvée par la majorité conservatrice, l'autre libéralisant l'IVG.

La première proposition, déposée fin novembre par le Comité Stop Avortement, reviendrait en pratique à interdire l'avortement en Pologne, selon ses adversaires. Selon les promoteurs de cette proposition, il s'agit d'interdire «l'avortement eugénique». La malformation du fœtus constatée grâce à un examen prénatal est à l'origine de 1 046 avortements, soit 96% des IVG pratiquées légalement en Pologne en 2016, selon Kaja Godek, une responsable de Stop Avortement. Si cet amendement à la loi actuelle - fruit d'un compromis laborieusement atteint en 1993 - est voté, l'IVG ne serait alors plus autorisée que dans deux cas: risque pour la vie ou la santé de la mère et grossesse résultant d'un viol ou d'un inceste.

La fécondation in vitro n'est plus financée par l'État

La deuxième proposition dont doit débattre le Parlement vise, elle, à libéraliser l'IVG, introduire l'éducation sexuelle dans les écoles et autoriser l'accès libre à «la pilule du lendemain». Le projet nommé «Sauvons les femmes 2017» qui n'a pratiquement aucune chance de passer, prévoit le droit à l'avortement jusqu'à la 12e semaine de grossesse pour des raisons psychologiques et sociales.

Depuis leur arrivée au pouvoir il y a deux ans, les conservateurs ont introduit plusieurs mesures alignées sur les vues de la puissante Église catholique. Le gouvernement PiS a notamment mit fin dès mi-2016 au programme de financement de la fécondation in vitro par l'État. En mai 2017, il a limité l'accès à «la pilule du lendemain», désormais accessible uniquement sur prescription médicale.

(L'essentiel/ AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luxo le 10.01.2018 22:00 Report dénoncer ce commentaire

    Non, nous ne tombons pas enceinte comme nous pouvons tombées malades. Un spermatozoïde ne s'attrape comme les autres virus! Toutes celles qui sont enceintes sont consentante, sauf lors d'un viol. Si le GDL pense à la santé des femmes, il devrait comme la Pologne, interdire l'IVG et la pilule responsable de nombreux cancers. Dans un pays moderne, légaliser le droit de tuer, sans le consentement de l'être concerné, est un retour en arrière et une régression pour le droit de vivre.

  • bobo énervant le 10.01.2018 15:19 Report dénoncer ce commentaire

    Puisque l'on vous dit que c'est pour le bien du peuple

  • Papa ? Comment on fait les bébés? le 11.01.2018 09:34 Report dénoncer ce commentaire

    @Luxo. Tiens, tu vois cette bouteille de lait ? Hé ben, c'est la salmonelle qui est à l'origine de la pousse d'une fleur qui s'épanouira avec maturité dans 9mois.

Les derniers commentaires

  • Papa ? Comment on fait les bébés? le 11.01.2018 09:34 Report dénoncer ce commentaire

    @Luxo. Tiens, tu vois cette bouteille de lait ? Hé ben, c'est la salmonelle qui est à l'origine de la pousse d'une fleur qui s'épanouira avec maturité dans 9mois.

  • Steve le 11.01.2018 08:30 Report dénoncer ce commentaire

    Le fœtus n'a pas de défauts. L'avortement est un homicide

  • Jul le 11.01.2018 06:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est évident qu’avec tous les moyens de contraception existants à ce jour, l’avortement doit reste une solution exceptionnelle, pendant chacun à une histoire différente, et personne n’a le droit de décider pour quelqu’un d’autre surtout quand on est jamais susceptible d’en être un jour concerné. Il faut pouvoir avoir le choix. Et quand je lit certains commentaires j’ai l’impression de revenir au moyen âge! L’avortement est une histoire de femme uniquement dont les hommes n’aurait même pas le droit de se mêler.

  • Luxo le 10.01.2018 22:00 Report dénoncer ce commentaire

    Non, nous ne tombons pas enceinte comme nous pouvons tombées malades. Un spermatozoïde ne s'attrape comme les autres virus! Toutes celles qui sont enceintes sont consentante, sauf lors d'un viol. Si le GDL pense à la santé des femmes, il devrait comme la Pologne, interdire l'IVG et la pilule responsable de nombreux cancers. Dans un pays moderne, légaliser le droit de tuer, sans le consentement de l'être concerné, est un retour en arrière et une régression pour le droit de vivre.

    • Tiens donc! le 11.01.2018 06:39 Report dénoncer ce commentaire

      "Un spermatozoïde ne s'attrape comme les autres virus!" - AUTRES virus? Donc il est lui aussi un virus? Et comment s'attrape-t-il cet virus?

    • Vivian le 11.01.2018 08:14 Report dénoncer ce commentaire

      De toute façon, virus ou pas, vous ne pouvez, à ce stade, pas encore tombé enceinte puisque vous êtes un homme!

  • Brexit le 10.01.2018 18:10 Report dénoncer ce commentaire

    @bobo énervant. Et toi, t'es qui ? Un diplomate... pour réparer les polémiques ? Hein ? T’inquiète, la bourde tu la verra le 29 mars 2019 à 23 h. Pour faute de goût de l'Union Européenne.

    • Bobo enervant le 10.01.2018 22:02 Report dénoncer ce commentaire

      Lorsque la question sera moins agressive, on pourra discuter. C est aussi ca la diplomatie.

    • Brexit le 11.01.2018 08:25 Report dénoncer ce commentaire

      @Bobo enervant. Mais je m'en fiche ! Car de toute manière, si c'est pas moi (Brexit) qui fera comprendre dans quelle situation se trouve l'Union Européenne d'aujourd'hui, ça sera un autre... L'élévation de la Corée du Nord.