Allemagne

14 juillet 2020 20:38; Act: 15.07.2020 14:49 Print

Le «fou des armes» échappe toujours à la police

Les forces de l’ordre allemandes étaient toujours à la recherche d’un fugitif qui s'est volatilisé en Forêt noire, après avoir menacé et désarmé des agents.

storybild

Le fugitif est toujours recherché dans la Forêt noire.

Sur ce sujet
Une faute?

La police allemande a indiqué mardi qu'elle tablait sur de longues recherches pour retrouver un fugitif en treillis, présenté comme «un fou des armes», qui s'est volatilisé en Forêt noire, après avoir menacé et désarmé dimanche des policiers.

«Nous n'allons pas relâcher» nos efforts pour le retrouver, a indiqué le chef de la police d'Offenbourg, Reinhard Renter, lors d'une conférence de presse sur l'état d'avancement de l'enquête. «Nous sommes persévérants», a-t-il ajouté, alors que 200 policiers sont actuellement à sa recherche.

Surnommé «Rambo»

Déjà surnommé «Rambo» par la presse à grand tirage en référence au héros d'une série de films, le trentenaire sans domicile fixe est en fuite depuis dimanche matin, dans la région d'Oppenau, une petite cité allemande à 40 km de la ville française de Strasbourg.

La police s'est dite persuadée qu'Yves Rausch, 31 ans, lourdement armé, se trouvait toujours dans la forêt proche d'Oppenau qu'il connaît très bien. «La forêt, c'est tout simplement son salon», a jugé Reinhard Renter. «Nous ne savons pas ce qui a poussé le suspect à agir ainsi», a précisé de son côté le procureur Herwig Schäfer.

Crâne rasé et petite barbiche, le trentenaire a «une grande affinité avec les armes», selon le procureur qui le qualifie même de «fou des armes» même s'il n'a jamais appartenu, selon les autorités, à un club de tir. Les autorités n'ont à ce stade pas découvert de motivations politiques à son geste.

Pornographie infantile

Dès 2010, il s'était vu interdire le port d'armes et de munitions. Connu des services de police pour divers délits, il a notamment purgé une peine de prison de trois ans et demi pour blessures aggravées sur une femme atteinte par un tir d'arbalète.

La police a également indiqué avoir retrouvé des images de pornographie infantile dans son téléphone portable lorsqu'elle enquêtait sur lui l'an dernier pour possession d'explosifs. Alertée par un témoin, une patrouille avait tenté sans succès de l'appréhender, dimanche, dans une cabane où il avait été aperçu.

Mais il avait réussi à prendre la fuite en dérobant les armes de service des quatre policiers venus le contrôler. Il les avait menacés «subitement et de manière complètement inattendue» avec une arme, selon la police. Un mandat d'arrêt européen a depuis été émis contre lui. Les écoles et les crèches d'Oppenau notamment avaient été fermées lundi par précaution.

(L'essentiel/AFP)