Manifestations violentes

13 août 2019 13:59; Act: 13.08.2019 14:50 Print

Le Kremlin justifie la fermeté de la police

Après la série de manifestations auxquelles les forces de l'ordre réagissent parfois de manière musclée, le pouvoir russe refuse d'évoquer une crise politique.

storybild

Le pouvoir est confronté à un mouvement de contestation sans précédent depuis le retour de Vladimir Poutine au Kremlin. (photo: AFP/Alexander Nemenov)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Kremlin, confronté depuis un mois au plus fort mouvement de contestation du pouvoir en Russie de ces dernières années, a réfuté mardi toute «crise politique» et défendu la fermeté de la police, accusée de violences sur les manifestants. Chaque week-end depuis la mi-juillet, des milliers de personnes se mobilisent à l'appel de l'opposition à Moscou pour dénoncer l'exclusion des candidats indépendants aux élections locales du 8 septembre.

Certaines manifestations, non autorisées, se sont soldées par des centaines d'arrestations. La plupart des figures de l'opposition, dont Alexeï Navalny, ont été condamnées à de courts séjours en prison. Réagissant pour la première fois à ce mouvement sans précédent depuis le retour de Vladimir Poutine au Kremlin en 2012, son porte-parole Dmitri Peskov s'est dit «pas d'accord avec ceux qui qualifient ce qui se passe de crise politique»: «Des protestations ont lieu dans beaucoup de pays du monde, dans plusieurs capitales européennes. Mais on ne peut pas associer cela à une crise quelconque».

Enquête en cours

Dmitri Peskov a invité à distinguer les «actions autorisées» de celles qui pourraient être qualifiées de «tentatives d'organiser et d'entraîner les gens dans des troubles publics». «Nous jugeons tout à fait inacceptable le recours excessif à la force par la police, mais nous jugeons tout à fait justifiée la fermeté des forces de l'ordre visant à mettre un terme aux troubles publics», a-t-il développé. La dernière en date, et la plus importante, des manifestations organisées pour réclamer des élections libres a réuni samedi à Moscou jusqu'à 60 000 personnes.

Les images d'une jeune femme violemment frappée à l'estomac par un policier, sans raison apparente, pendant cette manifestation ont suscité l'indignation, au point que le ministère de l'Intérieur a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête. Le mouvement de contestation a débuté à Moscou après le rejet, pour des prétextes douteux, de la candidature d'une soixantaine d'indépendants aux élections locales du 8 septembre, qui s'annoncent difficiles pour les candidats soutenant le pouvoir.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ivan le 13.08.2019 16:11 Report dénoncer ce commentaire

    l'état russe a très peur que il ya une révolution en russie pour renverser la dictature c'est pour ça ils laisse pas rassembler les gens pour matifester en leur fesant peur et en les mettant en prison et en les matraquant et ils mettent en garde les autres qui voudrais aussi manifester

  • Macadamia le 13.08.2019 15:54 Report dénoncer ce commentaire

    Pour qu'il y ait une crise politique, il faudrait avoir différentes forces politiques qui s'affrontent. La russie est une dictature. Donc c'est vrai, ce n'est pas une crise politique. Juste une grande et profonde crise sociale, et aussi bientôt humanitaire

  • Macadamia le 13.08.2019 15:28 Report dénoncer ce commentaire

    Pure image de la democratie. Une manifestaion pacifiste mais non autorisée car contre le gouvernement et la dictature.

Les derniers commentaires

  • Resident Lux le 13.08.2019 17:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Russie est l'avenir de l'Europe!

    • MarxBrothers le 13.08.2019 20:11 Report dénoncer ce commentaire

      @Resident Lux. Vous êtes clairvoyant au moins

  • boglob le 13.08.2019 17:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non, ils sont emprisonnés et déporté comme les pyssy riots

  • Toni le 13.08.2019 16:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Belle la démocratie du Kremlin!!!

  • ivan le 13.08.2019 16:11 Report dénoncer ce commentaire

    l'état russe a très peur que il ya une révolution en russie pour renverser la dictature c'est pour ça ils laisse pas rassembler les gens pour matifester en leur fesant peur et en les mettant en prison et en les matraquant et ils mettent en garde les autres qui voudrais aussi manifester

  • Tatjana le 13.08.2019 16:02 Report dénoncer ce commentaire

    Moi et mes collègues on fait confiance à bien aimé Président Vladimir Vladimirovitch et aussi il faut deja regarder ce qu'il s'est passé en France avant de critiquer l'autre .

    • RussianDemocrat le 13.08.2019 16:23 Report dénoncer ce commentaire

      Tatjana, en France, les manifestants ont utilisé de la violence, détruit des voitures, etc, tandis qu'à Moscou, ils sont tranquils. En France, les objectifs sont très différents. En Russie, tout ce que les gens veulent, c'est que les candidats de l'opposition soient admis aux éléctions régionales, ce qui devrait être normal dans un état démocratique !

    • viva la liberte le 13.08.2019 16:39 Report dénoncer ce commentaire

      si vous êtes tellement content du regime russe, pourquoi ne pas retourner la bas et aprécier la liberté d'expression, voir même la liberté tout court