Scandale en Autriche

20 mai 2019 13:22; Act: 20.05.2019 13:32 Print

Le Kremlin n'a «rien à voir» avec l'affaire Strache

Le pouvoir russe a affirmé lundi ne pas être impliqué dans l'affaire qui a fait chuter le vice-chancelier autrichien, soupçonné d'avoir voulu favoriser des intérêts russes.

storybild

Heinz-Christian Strache a dû démissionner devant le scandale. (photo: AFP/Attila Kisbenedek)

Sur ce sujet
Une faute?

La Russie n'est en rien impliquée dans le scandale politique en Autriche, où la diffusion d'une vidéo compromettante pour le leader nationaliste Heinz-Christian Strache a fait chuter la coalition au pouvoir, a affirmé lundi le Kremlin. «C'est une histoire qui n'a rien à voir, et ne peut avoir quoi que ce soit à voir avec nous», a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

La diffusion vendredi d'une vidéo dans laquelle M. Strache et l'un de ses lieutenants discutent avec une interlocutrice se présentant comme la nièce d'un oligarque russe a provoqué un séisme politique en Autriche. Ils y évoquaient notamment l'octroi de contrats publics autrichiens en échange de soutiens financiers. M. Strache a depuis abandonné la direction du Parti de la liberté d'Autriche (FPÖ), mais aussi son poste de numéro deux du gouvernement de Sebastian Kurz.

«Je ne peux pas émettre d'avis sur l'apparition de cette vidéo, parce qu'elle n'a rien à voir avec la Russie, ni avec le président, ni avec le gouvernement. Nous ne savons pas qui est cette femme, si elle est de nationalité ou d'origine russe», a ajouté M. Peskov. L'oligarque dont il est question dans la vidéo, Igor Makarov, a déclaré dimanche à l'édition russe du magazine Forbes qu'il est fils unique et n'a «aucun lien de parenté» avec la femme de la vidéo, qu'il «ne connaît pas du tout».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tiensdonc le 20.05.2019 14:19 Report dénoncer ce commentaire

    On peut quand même être surpris par les histoires russes des nationalistes occidentaux.

  • Le Russe le 20.05.2019 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    Le Kremlin n'a «rien à voir» avec l'affaire Strache??? Quel dommage.

  • Domlux le 21.05.2019 08:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très juste

Les derniers commentaires

  • Domlux le 21.05.2019 08:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très juste

  • FullmétalJF le 20.05.2019 17:47 Report dénoncer ce commentaire

    La Russie n'a aucun intérêt à déstabiliser le parti identitaire autrichien et, quand bien même ce serait le cas, elle n'aurait pas agi d'une manière aussi tapageuse. C'est un coup monté par les ennemis du mouvement identitaire européens (qui ?) avant les élections européennes. Strache s'est fait avoir comme un gamin qui joue avec le feu. Il a perdu sa crédibilité et, du coup, sa démission se justifie mais cela ne signifie nullement que les valeurs qu'ils défend sont à rejeter.

    • Hein le 20.05.2019 20:23 Report dénoncer ce commentaire

      Quelles sont ces valeurs?

    • LEONIDAS le 21.05.2019 17:27 Report dénoncer ce commentaire

      La Patrie d'abord ! et les Autrichiens d'abord !

  • Le Russe le 20.05.2019 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    Le Kremlin n'a «rien à voir» avec l'affaire Strache??? Quel dommage.

  • Tiensdonc le 20.05.2019 14:19 Report dénoncer ce commentaire

    On peut quand même être surpris par les histoires russes des nationalistes occidentaux.