Pédophilie dans l'Église

25 août 2018 14:11; Act: 25.08.2018 14:18 Print

Le pape évoque sa «honte» et sa «souffrance»

Le pape François est surtout attendu sur le dossier sans fin des abus sexuels du clergé dans le cadre d'une visite de deux jours en Irlande.

storybild

Le Pape François et le Premier ministre irlandais Leo Varadkar ont parlé des abus sexuels de l'Église. (photo: AFP/Tiziana Fabi)

Sur ce sujet

Le pape François a évoqué samedi à Dublin sa «honte» et sa «souffrance» face à «l'échec des autorités ecclésiastiques» pour affronter de manière adéquate les «crimes ignobles» du clergé en Irlande.

«L'échec des autorités ecclésiastiques - évêques, supérieurs religieux, prêtres et autres - pour affronter de manière adéquate ces crimes ignobles a justement suscité l'indignation et reste une cause de souffrance et de honte pour la communauté catholique. Moi-même, je partage ces sentiments», a-t-il déclaré devant les autorités politiques et civiles irlandaises peu après son arrivée dans le pays.

Appel du Premier ministre

Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a appelé samedi le pape François à faire en sorte que «justice» soit rendue aux victimes d'abus commis par des ecclésiastiques dans «le monde entier». Le souverain pontife effectue une visite de deux jours en Irlande. «Les blessures sont encore ouvertes et il y a beaucoup à faire pour que les victimes et les survivants obtiennent justice, vérité et guérison. Saint-Père, je vous demande d'utiliser votre position et votre influence pour que cela se fasse ici en Irlande et dans le monde entier», a déclaré Leo Varadkar à l'occasion de la visite du souverain pontife en Irlande.

Trente-neuf ans après la dernière visite d'un souverain pontife, le pape François est arrivé samedi matin en Irlande afin de clôturer la Rencontre mondiale des familles. Il est toutefois surtout attendu sur le dossier sans fin des abus du clergé. Son 24e voyage à l'étranger intervient à un moment particulièrement périlleux pour l'avenir même de l'Église catholique. Celle-ci a été ébranlée la semaine dernière par de sordides révélations d'abus sexuels anciens perpétrés aux Etats-Unis et marquée récemment par une série inédite de démissions de prélats soupçonnés d'omerta au Chili, en Australie et aux Etats-Unis.

(L'essentiel/nxp/ats)