Explosion à la gare centrale

21 juin 2017 07:18; Act: 21.06.2017 10:11 Print

Le pire a sans doute été évité à Bruxelles

Les autorités belges ont indiqué mercredi avoir identifié l'auteur présumé d'une «attaque terroriste», abattu mardi soir, après avoir provoqué une explosion à Bruxelles.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Mardi, vers 20h50, des militaires qui circulaient dans la gare de Bruxelles-Central, l'une des plus grandes de Belgique, ont «neutralisé avec des coups de feu» le suspect, a indiqué un porte-parole de la police belge, Peter De Waele. Son décès a été annoncé peu après minuit par le parquet fédéral belge. Eric Van Der Sypt, le porte-parole du parquet, avait précisé dans la soirée que l'incident était «considéré comme une attaque terroriste».

Selon un témoin, le suspect a crié «Allah Akbar» («Dieu est le plus grand» en arabe) juste avant l'explosion. Vers 23h, l'homme était toujours au sol, immobile. Le service de déminage vérifiait la présence éventuelle d'explosifs sur lui. Une petite explosion a été entendue vers 0h40 par un journaliste de l'AFP. Elle avait été annoncée par le centre de crise belge, qui avait évoqué sur Twitter la «possibilité d'une explosion contrôlée».

Une «grosse bombe»

L'auteur présumé de l'attaque a été identifié, a annoncé mercredi le ministre de l'Intérieur belge, Jan Jambon, sans révéler son identité. «L'identité du terroriste est connue. On a pu l'identifier», a déclaré M. Jambon à la télévision belge RTBF. Mais il n'a pas donné plus de détails sur l'identité de cet homme, abattu par des soldats belges. Le média flamand VTM Nieuws indique pour sa part qu'il s'agit d'un homme de 37 ans, habitant Molenbeek. Selon RTL et Le Soir, il était connu des services de renseignements mais pas pour des faits de terrorisme.

Interrogé sur l'hypothèse selon laquelle la bombe transportée par l'auteur n'aurait pas véritablement explosé, le ministre a répondu: «C'est clair que la grande explosion n'a pas eu lieu», laissant entendre que le «pire a vraisemblablement été évité», souligne lavenir.net. Mais «je ne peux pas donner plus de détails», a-t-il répété. Selon les médias belges, le suspect avait prévu de faire exploser une «grosse bombe» à clous.

«Il a crié Allah Akbar»

Mardi soir, l'évacuation de la gare avait provoqué un «réel mouvement de panique», selon un porte-parole d'Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire belge. «Des gens traversaient des voies», a raconté le porte-parole. Des photos sur les réseaux sociaux montraient une gerbe de feu de plusieurs mètres dans les couloirs de la gare, apparemment peu fréquentés.

«À l'entresol, quelqu'un criait. J'ai pas prêté attention. Puis il a crié Allah Akbar. Et là il a fait exploser le trolley (NDLR: valise à roulettes)», a déclaré Nicolas Van Herrewegen, témoin direct de la scène, agent de triage de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB). «C'était pas vraiment une grande explosion mais l'impact était pas mal. Autour à deux, trois mètres les gens sont partis en courant», a témoigné l'agent de triage.

(L'essentiel/AFP)