Brexit

11 janvier 2019 20:33; Act: 11.01.2019 20:37 Print

Le Portugal se prépare au Brexit sans accord

Lisbonne a dévoilé vendredi des mesures en cas de Brexit sans accord, destinées notamment à faciliter la venue des touristes britanniques dans le pays.

storybild

Quelque 2,6 millions de touristes britanniques se rendent tous les ans au Portugal en avion

Sur ce sujet
Une faute?

Le gouvernement portugais a dévoilé vendredi des mesures en cas de Brexit sans accord, destinées notamment à faciliter la venue des touristes britanniques dans le pays, à quelques jours du vote de ratification crucial mardi du Parlement britannique. Ces touristes devraient être exemptés de visas, a indiqué le ministre de l'Intérieur Eduardo Cabrita en présentant à la presse ce plan sur lequel Lisbonne planche depuis le mois de novembre.

«Nous travaillons actuellement, en fonction de leur nombre (…) sur la mise en place de couloirs propres qui permettent de garder une fluidité lors de l'entrée en territoire national des citoyens britanniques» dans les aéroports, a-t-il dit. Quelque 2,6 millions de touristes britanniques se rendent tous les ans au Portugal en avion. Le ministre de l'Intérieur et celui des Affaires étrangères Augusto Santos Silva ont en outre appelé les Britanniques résidant au Portugal à s'enregistrer dans les mairies avant le 29 mars, date prévue de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

«Une approche généreuse»

M. Santos Silva a également indiqué que les équivalences professionnelles et académiques obtenues jusqu'au 29 mars resteraient valables mais a averti que «la législation européenne ne s'appliquera pas forcément» après cette date. Le plan portugais prévoit en outre le renforcement du nombre de fonctionnaires au sein du consulat portugais au Royaume-Uni afin d'être en mesure de répondre aux questions sur le Brexit, tandis qu'au Portugal des agents du Service des étrangers et des frontières (SEF) seront mobilisés pour informer les citoyens britanniques résidant dans le pays.

Après l'annonce de ces mesures sur la circulation des citoyens, le gouvernement portugais dévoilera la semaine prochaine le volet économique de son plan, selon M. Santos Silva. Afin d'éviter le chaos le jour du Brexit, la Commission européenne avait annoncé le 19 décembre avoir pris des mesures dans les secteurs les plus exposés en cas de divorce sans accord. Elle avait ce jour-là invité les Etats membres à adopter «une approche généreuse» concernant leurs droits des Britanniques résidant sur leur territoire, à condition que Londres adopte une démarche «réciproque».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • julie le 11.01.2019 23:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas ou est le problème! Ils ne sont ni dans l espace schentgen ni dans l euro comment faisaient ils avant 1973 date de leur entrée dans la ce

  • we are Belgium le 12.01.2019 10:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Suisse n’est point dans le même cas. Certes elle ne fait pas partie de l’UE mais elle fait bel et bien partie de l’espace Schengen.

  • Hein le 12.01.2019 09:23 Report dénoncer ce commentaire

    Le Portugal? Est ce que tous les pays vont prendre des mesures individuelles? J'ai supposé que l'UE prenait des mesures communes!

Les derniers commentaires

  • Unipolaire le 12.01.2019 23:45 Report dénoncer ce commentaire

    Vu les effets très négatifs d’un Brexit dur sur l’économie UK et sur la livre, le nombre de touristes grands bretons qui visitent le Portugal risque de baisser sérieusement.

  • la verite le 12.01.2019 11:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les deux tiers de la population portugaise vit et travaille dans les pays de l'Union européenne. Imaginez si possible les problèmes de permis de travail dans l'Union européenne.

  • fabilux le 12.01.2019 10:29 Report dénoncer ce commentaire

    Le Portugal, comme d'autres pays ont bien besoin de la rentrée d'argent que le tourisme apporte . Je ne vois pas où est le soucis .

  • we are Belgium le 12.01.2019 10:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Suisse n’est point dans le même cas. Certes elle ne fait pas partie de l’UE mais elle fait bel et bien partie de l’espace Schengen.

  • Hein le 12.01.2019 09:23 Report dénoncer ce commentaire

    Le Portugal? Est ce que tous les pays vont prendre des mesures individuelles? J'ai supposé que l'UE prenait des mesures communes!

    • fabilux le 12.01.2019 10:27 Report dénoncer ce commentaire

      depuis quand l'UE prend des mesures communes lol ?Parfois oui, parfois non, c'est comme cela les arrange .