En Suisse

24 juin 2019 17:57; Act: 25.06.2019 09:17 Print

Le premier Forum mondial sur les réfugiés à Genève

Un sommet mondial sur les migrants se tiendra en décembre prochain en Suisse, pour renforcer une réponse internationale à la crise des réfugiés.

storybild

25,9 millions de personnes sont réfugiées dans le monde à l'heure actuelle. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La Suisse et l'ONU lanceront en décembre prochain le premier Forum mondial sur les réfugiés. Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres y est attendu.

La Turquie, l'Allemagne, l’Éthiopie et le Costa Rica seront aussi associés à l'organisation du sommet, a dit lundi le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR). Celui-ci doit réunir, outre le conseiller fédéral, plusieurs ministres. Cette rencontre suit le lancement en décembre dernier du Pacte mondial sur les réfugiés à New York et doit contribuer à renforcer la réponse internationale.

25,9 millions de réfugiés

Selon les derniers chiffres publiés la semaine dernière par le HCR, 25,9 millions de personnes sont réfugiées dans le monde et le nombre de demandeurs d'asile atteint 3,5 millions. Le Pacte mondial doit améliorer leur prise en charge notamment en étendant le soutien aux pays et aux communautés d'accueil. Il souhaite également augmenter le nombre de réinstallations et des arrivées légales dans des États tiers. Outre les gouvernements, la réunion de Genève doit rassembler les organisations internationales, les autorités locales, la société civile et le secteur privé.

La réponse aux «défis du déplacement» ne peut être lancée par un seul acteur, explique le Haut-Commissaire Filippo Grandi. Il s'attend à des actions concrètes lors de la discussion. Celle-ci doit porter sur des arrangements pour répartir la prise en charge la responsabilité, l'éducation, l'emploi, les solutions, la protection et l'énergie et les infrastructures.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.