En Allemagne

19 octobre 2018 14:17; Act: 19.10.2018 14:46 Print

Le Rhin est presque à sec à cause de la sécheresse

Le fleuve européen a atteint ce vendredi, son plus bas niveau historique, après plusieurs mois sans pluie ou presque en Allemagne.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Entreprises et bateaux à l'arrêt, découvertes d'épaves et même d'une bombe de la Seconde Guerre mondiale: le Rhin a atteint vendredi son plus bas niveau historique, faute de pluie depuis des mois en Allemagne. Avec 77 cm à Cologne, a été battu vendredi le précédent record de 81 cm enregistré en 2003, selon StEB, l'opérateur municipal de traitement de l'eau de cette ville de Rhénanie du Nord-Westphalie. Le retour de la pluie, annoncé pour la semaine prochaine, ne devrait pas suffire à faire remonter le niveau du fleuve. Plusieurs autres sites de mesures ont constaté des niveaux records ou proches des records.

La situation a d'ores et déjà des répercussions économiques, des bateaux ne pouvant plus circuler, alors que le Rhin est une importante artère de transport fluvial pour de nombreux secteurs économiques en Allemagne, en France ou encore aux Pays-Bas. Même la petite embarcation qui mène les touristes au château de Pfalzgrafenstein, situé sur une petite île du Rhin, est au chômage technique, selon des médias locaux.

Autre conséquence, le groupe énergétique RWE n'est pas en mesure d'approvisionner la centrale à charbon de Hamm en charbon. Les navires ne peuvent transporter les cargaisons habituelles. La faune du fleuve est aussi touchée. Les biologistes craignent ainsi que les oiseaux, en particulier les vanneaux et barges à queue noire qui vivent sur les berges, ne puissent pas trouver de nourriture.

Températures trop élevées

La baisse sensible du niveau de l'eau engendre aussi son lot de découvertes d'épaves ou d'objets en tout genre. À Cologne, une bombe de 50 kilos de la Seconde Guerre mondiale est ainsi apparue et doit être désamorcée dans les prochains jours. En attendant, le trafic des bateaux est interrompu.

Les températures, largement au-dessus de 30°C, et les précipitations limitées de l'été ont constitué, selon le ministère allemand de l'Agriculture, «la phase d'anomalie de température la plus marquée» depuis le début des mesures climatiques en Allemagne en 1881. Les températures extrêmes du mois de juillet et août ont aussi été particulièrement dévastatrices pour les pâturages et les champs de céréales.

Tournesols flétris, champs de céréales jaune vif et pousses brûlées: les agriculteurs allemands s'attendent, après quatre mois de sécheresse, à une baisse de 20% de leur production annuelle. Quatorze des seize länder allemands se sont dits intéressés fin août par un programme fédéral d'indemnisation des agriculteurs, d'une rare ampleur dans un pays très décentralisé.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Asia le 19.10.2018 16:12 Report dénoncer ce commentaire

    Waouh !! C'est hallucinant, dramatique ! Et dire que beaucoup se réjouissent du beau temps, moi j'attends la pluie. Il y a urgence.!

  • Rigoberta Menchu le 19.10.2018 15:03 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une situation tragique pour l'Europe qui est à sec mais nous en Russie, à l'usine, on doit continuer à nier le changement climatique ou au moins dire que c'est normal et que ce n'est pas l'homme ...

  • Siegfried le 19.10.2018 18:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De la pluie, svp...

Les derniers commentaires

  • Knopchen le 21.10.2018 20:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’hiver 1985, la température était de -30*, chez nous, durant tout le mois de janvier. Les camionneurs devaient mettre 25% d’essence dans le diesel pour qu’il ne gèle pas. Des spécialistes intervenaient dans les médias pour expliquer notre entrée dans une nouvelle ère de glaciation. Le climat change, on le constate, mais soyons prudents avant de croire tout ce qui nous est conté.

  • Dombas le 21.10.2018 13:25 Report dénoncer ce commentaire

    Bon sang, qu'adviendra-t-il de la Lorelei? Et Siegfried, Brunhilde et compagnie survivront ils? Mince alors!

  • Secret d'Etat le 21.10.2018 08:37 Report dénoncer ce commentaire

    La pollution en Chine touche une surface estimée à près de deux fois la superficie de la France, soit en gros les deux tiers de la superficie de la Chine. La vaste majorité des cours d'eau en Chine sont moyennement ou gravement pollués et les scandales sur la contamination des nappes phréatiques sont fréquents. Lire sur "Atlantico" "Sous la coupole" (de smog): la pollution sort du secret en Chine . Un documentaire chinois sur le 'smog' et la pollution est en train de battre des records de vues en Chine. Le tabou de ses conséquences désastreuses sur la santé est en train d'être levé.

  • Non Mais le 20.10.2018 17:44 Report dénoncer ce commentaire

    J'étais à Cologne jeudi et ce n'est pas vrai que le Rhin est presque à sec. Bien sûr il y a moins d'eau que d'habitude mais les bateaux et le péniches continuent à circuler!

  • Vous racontez du bla bla le 20.10.2018 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    Réchauffement climatique, tout le monde en parle et propose des mesures sur le net, mais dès que l'on se promène, force est de constater que tout le monde s'en fiche royalement! Je voie tous les jours des parents qui attendent leurs enfants à la sortie de l'école, ou devant le Conservatoire de Musique, une demi heure avant la fin des cours sans éteindre le moteur, plongés dans leur portable! A la station d'essence quand on vient d'Audun se forment des files de plus de cent mètres, évidemment personne n'éteint le moteur, même s'il doit attendre plus de vingt minutes.

    • Sylvie Le Troen le 21.10.2018 13:04 Report dénoncer ce commentaire

      ET êtes-vous au courant des chemtrails et de Haarp ?

    • BlaBla le 21.10.2018 13:20 Report dénoncer ce commentaire

      Oui Sylvie, je suis au courant! D'ailleurs on se dispute sur ces "conspirations"; mais même si c'est vrai est ce que cela autorise les gens à attendre trente ou quarante minute avec le moteur en marche?