Enquête en cours

20 octobre 2019 16:24; Act: 21.10.2019 12:23 Print

Le Vatican serait impliqué dans des malversations

Une enquête a été ouverte par la justice de l'État papal, ce dernier étant soupçonné d'avoir mis en place un montage financier complexe via notamment le Luxembourg.

storybild

Le pape François cherche à améliorer la transparence financière du Vatican. (photo: AFP/Vincenzo Pinto)

Sur ce sujet
Une faute?

La justice vaticane enquête sur le circuit d'achat opaque d'un immeuble de luxe londonien financé grâce aux dons à l'Église. Gestion discutable des dons destinés aux pauvres ou règlements de comptes au sommet du Vatican? L'enquête, commencée durant l'été, pointe «de graves indices de malversations, fraude, abus de fonction et blanchiment», selon le mandat de perquisition publié dimanche par le magazine italien L'Espresso. Elle semble confirmer que le pape François a des difficultés à imposer sa réforme de transparence financière au sommet du Saint-Siège. La justice vaticane avait procédé, le 1er octobre, à des saisies de documents dans les bureaux mêmes de la secrétairerie d'État, le cœur du gouvernement du Vatican, où travaille la garde rapprochée du pape, et de l'Autorité d'information financière (AIF), un gendarme financier indépendant.

Dans le viseur des enquêteurs aujourd'hui, selon les documents de l'Espresso: les 650 millions d'euros de fonds à disposition de la Secrétairerie d'État (en 2019) «provenant en majeure partie des dons reçus par le Saint-Père pour des œuvres de charité et le fonctionnement de la Curie romaine», dont le célèbre «Denier de Saint-Pierre». Environ 500 millions d'euros de cette cagnotte ont été confiés ces dernières années à la banque Crédit Suisse, chargée de les réinvestir. L'enquête est partie d'un signalement de l'Institut pour les œuvres religieuses (IOR), la «banque du Vatican», à qui la Secrétairerie d'État demandait sans trop d'explications en 2018 un versement de 150 millions d'euros pour boucler le rachat final d'un immeuble dans le quartier londonien de Chelsea. Opération d'un coût total de 200 millions d'euros, documente encore L'Espresso.

Une première participation avait été prise dans le projet en 2014 via un fond luxembourgeois géré par la holding d'un homme d'affaires italien, Raffaele Mincione, qui au final aurait fait une plus-value juteuse. La gestion financière peu avantageuse, via la Suisse et le Luxembourg, a incité le Vatican quatre ans plus tard à y mettre fin, en rachetant l'ensemble de l'immeuble londonien, et en cédant ensuite le contrôle à un autre financier basé à Londres, Gianluigi Torzi, selon des éléments de l'enquête. L'IOR a été secouée dans le passé par des scandales et accusée d'avoir été utilisée par la mafia, mais un grand nettoyage lancé par Benoît XVI (2005-2013) et poursuivi par son successeur François a conduit à la fermeture de près de 5 000 comptes suspects.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sergueï le 21.10.2019 08:34 Report dénoncer ce commentaire

    Qui s'en étonne? Le Vatican ; je ne serais pas étonné si au cours de l'enquête d'autres pays ne soient impliqués!

  • Julien le 21.10.2019 08:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non ? Comment est-ce possible ? Dieu leur pardonnera. Faites ce que je vous dit, ne faites ce que je fais.

Les derniers commentaires

  • Julien le 21.10.2019 08:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non ? Comment est-ce possible ? Dieu leur pardonnera. Faites ce que je vous dit, ne faites ce que je fais.

  • Sergueï le 21.10.2019 08:34 Report dénoncer ce commentaire

    Qui s'en étonne? Le Vatican ; je ne serais pas étonné si au cours de l'enquête d'autres pays ne soient impliqués!