Élections européennes

26 mai 2019 17:54; Act: 27.05.2019 15:03 Print

Une progression contenue des eurosceptiques

Les Européens ont voté cette semaine pour élire les députés du Parlement. Retrouvez les résultats qui sont tombés par pays au fur et à mesure de la soirée.

storybild

Les élections ont eu lieu cette semaine dans tous les pays membres de l'UE. Ici à Veresegyhaz, en Hongrie. (photo: AFP/Attila Kisbenedek)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

La droite pro-européenne du Parti populaire européen (PPE) reste, avec 178 sièges (contre 216) sur 751, le premier groupe au Parlement européen, devant les sociaux-démocrates (152 sièges contre 185), à l'issue des élections, selon des projections, dimanche, du Parlement européen (lire en encadré).

Chez les eurosceptiques, le groupe ENL, qui réunit le Rassemblement national de Marine Le Pen et la Ligue de Matteo Salvini, passe de 37 à 55 sièges, tandis le groupe populiste EFDD, où siège le Mouvement Cinq Étoiles italien et que devrait rallier le nouveau parti europhobe de Nigel Farage, progresse de 42 à 53 sièges.

Le scrutin a également été marqué par un rebond de la participation. Avec une estimation de 51% pour les 27 pays de l'UE, sans le Royaume-Uni, les taux de participation sont «les plus élevés en 20 ans», selon le Parlement européen.

Retrouvez ici les principaux résultats du scrutin:

En Italie
Salvini vainqueur selon les sondages

La Ligue (extrême droite) de Matteo Salvini est arrivée en tête des européennes, dimanche, avec un score compris entre 27 et 31% des voix, selon deux sondages sortis des urnes rendus publics par les télévisions italiennes. Le Mouvement Cinq Étoiles (M5S, antisystème), l'autre composante de la majorité gouvernementale au pouvoir en Italie, réalise un score compris entre 18,5 et 23% des voix, selon ces estimations, derrière le Parti démocrate (PD, centre-gauche) qui réalise un score compris entre 21 et 25%.

En France
Le Rassemblement national en tête

En France, le Rassemblement national est arrivé en tête devant LREM. La liste Jadot (écologiste-EELV) est en 3e position. Catastrophe pour La France insoumise: la liste emmenée par Manon Aubry, estimée à 6,7%, est reléguée très loin derrière les verts d'EELV, avec qui elle était au coude-à-coude dans les sondages. Le Premier ministre Édouard Philippe a déclaré «accueillir le résultat avec humilité», estimant que «quand on termine deuxième à une élection, on ne peut pas dire qu'on a gagné».

Les Français se sont bien plus mobilisés qu'en 2014 pour les élections européennes, avec 54% des électeurs inscrits sur l'ensemble de la journée.

Grande-Bretagne
24 sièges pour le Parti du Brexit

En Grande-Bretagne, le Parti du Brexit de Nigel Farage a obtenu 31,5% des suffrages, selon les premiers résultats portant sur plus de 10% des votes, ce qui lui permettrait d'occuper 24 des 73 sièges britanniques à Strasbourg. Les conservateurs de Theresa May s'effondrent, mais les formations pro-européennes se comporteraient relativement bien. Les Libéraux-Démocrates empochent quelque 20% des voix, le Parti travailliste 16,6% et les Verts 11,6%, selon ces premiers résultats.

En Belgique
Les petits partis gagnent du terrain

Au Parlement européen, où la Belgique envoie 21 élus, Écolo et le PTB ont gagné un siège au détriment du PS et du MR (libéraux francophones), qui n'en comptent plus que deux chacun, selon des résultats quasi définitifs. Troisième sur la liste MR, Nicolas Barnier, fils du négociateur de l'UE pour le Brexit, rate ainsi son arrivée en politique. Parmi les douze eurodéputés élus par les néerlandophones, le Vlaams Belang en compte désormais trois (contre un seul jusqu'à présent), soit autant que la N-VA.

En Allemagne
Plus bas niveau historique pour le centre-droit

Le centre-droit de la chancelière allemande arrive en tête, mais au plus bas niveau de son histoire, selon des sondages réalisés pour les télévisons publiques. La CDU-CSU d'Angela Merkel est à environ 28% des suffrages, les Verts s'envolent à 20,5-22% (contre 10,7% en 2014). L'extrême droite AfD réalise son objectif avec 10,5% (7,1% en 2014), quand les sociaux-démocrates (SPD), membre de la coalition gouvernementale au pouvoir, s'écroulent à 15,5%.

Au Portugal
Nette victoire socialiste

Au Portugal, selon les premières estimations, les socialistes au pouvoir ont remporté une nette victoire. Selon les chiffres publiés par la chaîne de télévision publique RTP, le Parti socialiste (PS) du Premier ministre António Costa a obtenu 30 à 34% des voix. Si ces chiffres étaient confirmés, le PS placerait huit ou neuf des 21 députés portugais au Parlement européen. Le Parti social-démocrate (PSD) à orientation conservatrice, avec 20 à 24% et cinq à six sièges, est arrivé en deuxième position.

En Hongrie
Large victoire pour Viktor Orban

Le parti souverainiste du Premier ministre hongrois, Viktor Orban, est crédité d'une victoire écrasante au scrutin européen, avec 56% des suffrages, devançant de plus de 45 points l'opposition de centre gauche et d'extrême droite, selon un sondage réalisé auprès des électeurs durant la journée de dimanche. Le parti national-conservateur Fidesz de M. Orban améliore encore son score des élections européennes de 2014 (51%).

En Autriche
Le parti de Sebastian Kurz à 34,5%

Le parti conservateur du chancelier Sebastian Kurz arrivait largement en tête du scrutin européen en Autriche, selon des estimations publiées à la fermeture des bureaux de vote. À 34,5%, l'ÖVP progresse de 7,5 points par rapport au scrutin de 2014, et apparaît en mesure de réaliser le meilleur score jamais réalisé par un parti aux européennes depuis l'adhésion de l'Autriche à l'UE en 1995. Les sociaux-démocrates (SPÖ) accusent un recul d'un demi-point, à 24,1%. Touchés par le scandale de «l'Ibizagate» qui a conduit à leur départ du gouvernement la semaine dernière, ses anciens partenaires de coalition du FPÖ reculent d'un peu plus de deux points à 17,5%.

En Espagne
Le Parti socialiste sort grand vainqueur

Les socialistes du chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, ont remporté une large victoire dimanche lors des élections européennes avec près de 33% des voix, a annoncé la porte-parole du gouvernement Isabel Celaa. Les conservateurs du Parti Populaire (PP) n'obtiennent qu'environ 20% des voix, selon 85% des bulletins dépouillés, tandis que l'extrême droite de Vox a obtenu environ 6%.

En Grèce
Tsipras tire déjà les conséquences

En revanche, en Grèce, le parti Syriza (gauche radicale) a été devancé de plus de 8 points par le principal parti d'opposition de droite, la Nouvelle Démocratie. Conséquence: le premier ministre Alexis Tsipras a annoncé qu'il convoquerait des élections anticipées.

En Pologne
Les conservateurs au pouvoir l'emportent

Le parti conservateur PiS au pouvoir en Pologne est crédité d'une nette victoire aux élections européennes. Selon des résultats portant sur 96% des bureaux de vote, le PiS obtient 46% des voix, creusant l'écart avec la Coalition européenne créditée de près de 38%, tandis que le nouveau parti progressiste Printemps recueille 6%.

(ol/nc/jg/L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • rien 29 le 27.05.2019 06:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    a ceux qui ont voté RN vous n avez rien compris....... J espère au moins que n avez l indécence de travailler au Luxembourg. ...

  • La Mouche le 27.05.2019 10:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voter eurosceptique (dont la seule action est d'en empêcher le fonctionnement) et après se plaindre que rien ne bouge en Europe et qu'elle va dans le mauvais sens... La logique m'échappe un peu là...

  • Bobo énervant le 26.05.2019 20:37 Report dénoncer ce commentaire

    S’ils ont fait 23% cela veut dire que 77% n’ont pas voté pour eux.

Les derniers commentaires

  • jacasse le 27.05.2019 12:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand vous aurez atteint un certain âge, il est fort probable que vous changerez de discours.

  • ferdi le 27.05.2019 12:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien vrai hélas

  • duvaro le 27.05.2019 11:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo le RN. Mettez un peu d'ordre dans l'immigration illégale galopante. Ca fera du bien aux Européens. Seuls les Espagnols n'ont rien compris et en redemandent. Désolant.

  • La Mouche le 27.05.2019 10:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voter eurosceptique (dont la seule action est d'en empêcher le fonctionnement) et après se plaindre que rien ne bouge en Europe et qu'elle va dans le mauvais sens... La logique m'échappe un peu là...

  • Mathias le 27.05.2019 09:50 Report dénoncer ce commentaire

    En espérant un réel ménage dans cette Europe poussiéreuse de Juncker. Les plus petits pays profiteurs qui se cachent derrière les législation pour installer leur pratique "légale mais immorale" comme le Luxembourg ont vous voit... on va taper là ou ça fait mal. Quitte à agir militairement.

    • Brsto le 27.05.2019 15:24 Report dénoncer ce commentaire

      J'ai comme une impression que vous n'avez pas compris du tout. Hey chef, on est en 2019 plus en 2000!!!!