Au Royaume-Uni

14 mars 2019 18:29; Act: 15.03.2019 14:59 Print

Les députés votent pour un report du Brexit

Les députés britanniques ont rejeté, jeudi, un amendement demandant un report du Brexit, susceptible de permettre la tenue d'un second référendum sur la sortie de l'UE.

storybild

334 députés se sont prononcés contre cet amendement, et 85 pour, près de trois ans après le référendum de juin 2016 qui avait décidé du Brexit. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les députés britanniques ont voté jeudi pour un report de la date du Brexit ainsi que pour un nouveau vote sur l'accord de retrait de l'Union européenne négocié par Theresa May avec Bruxelles, offrant une bouffée d'oxygène à la Première ministre. À quinze jours de la sortie prévue du Royaume-Uni de l'UE, le Parlement acte ainsi le fait qu'il n'est pas prêt, faute d'avoir pu dégager un consensus sur la forme qu'il veut donner à cette rupture, après 46 ans d'une relation houleuse.

Selon la motion présentée par le gouvernement, adoptée par 412 voix contre 202, les députés «acceptent que le gouvernement cherche un accord avec l'Union européenne» pour un report de la date du Brexit. Elle prévoit un court report, jusqu'au 30 juin, si les élus britanniques approuvent l'accord de retrait de Theresa May, qu'ils ont déjà retoqué à deux reprises mais qu'elle a décidé de leur soumettre encore une fois d'ici le 20 mars. Si l'accord est encore recalé, alors le report devra aller au-delà du 30 juin et impliquera que le pays participe aux prochaines élections européennes en mai, a prévenu Theresa May.

Pas de Brexit du tout?

Ce scénario d'un long report prolongerait l'incertitude dans laquelle est plongé le Royaume-Uni depuis qu'il a voté pour sortir de l'Union européenne en juin 2016. Il pourrait même signifier pas de Brexit du tout, a insisté la dirigeante conservatrice qui compte bien jouer sur cette menace pour rallier à son accord les eurosceptiques de son Parti conservateur et les députés du petit parti unioniste nord-irlandais DUP, son allié au Parlement. Mais pour le leader de l'opposition travailliste, Jeremy Corbyn, Mme May devrait accepter que son accord, qui prévoit une sortie du marché unique et de l'union douanière européenne, n'est pas «une option viable».

La Commission européenne a rappelé jeudi soir que «toute demande de prolongation de (la période de négociations prévue par) l'article 50 nécessite l'accord unanime des 27 autres pays membres» et devrait être dûment justifiée. Plus tôt, le président du Conseil européen Donald Tusk avait invité les 27 à être prêts à accorder «une longue prolongation» au Royaume-Uni s'il «accepte de repenser sa stratégie pour le Brexit et parvient à dégager un consensus autour de celle-ci».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Justme le 14.03.2019 18:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu on les mettent dehors point barre... et s ils paient pas ce qu ils doivent interdiction de faire du commerce avec l europe!!!! Nos dirigeants n ont vraiment aucun courage

  • jm le 14.03.2019 18:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Commencent a énerver sérieusement... le 29 sortie point barre

  • tutu le 14.03.2019 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non mais sérieusementn suis-je seul à en avoir marre de ces insulaires ?

Les derniers commentaires

  • Baratineurs = payeurs le 15.03.2019 11:49 Report dénoncer ce commentaire

    Que l'on commence deja a leur envoyer la facture de toutes les reunions et temps passe a trouver l'accord actuel. Ce n'est pas aux autres Europeens de payer pour tout ce bla-bla-bla improductif, surtout si maintenant ils ne savent toujours pas s'ils restent ou ils sortent de l'UE.

  • Myself First le 15.03.2019 11:37 Report dénoncer ce commentaire

    L'appelation "Brexit" est trompeuse. Les promoteurs du Brexit lorsqu'ils disaient que la Grande Bretagne serait plus forte sans l'Europe ne voulaient pas dire "hors de l'Europe", mais "Sans l'existence de l'Europe". Ce sont deux choses trés différentes. Leur vrai but etait de diviser pour reigner.

  • Bartholoméo le 15.03.2019 11:29 Report dénoncer ce commentaire

    Je crois que les parlementaires britaniques n'ont soit rien compris au message des 27 soit n'ont que trop bien compris et cherchent juste à sauver la face vis à vis de leur électorat en rejetant la faute sur Bruxelles. L'accord proposé n'est plus négociable. Il n'y a plus que deux options acceptables pour les 27 : 1: Le Brexit dur au 29 mars (ça coutte cher à tout le monde). 2: Une décision britanique significative justifiant un report (ex: dissolution du parlement GB , nouveau référendum, ou acceptation de l'accord).

    • sceptique le 15.03.2019 14:22 Report dénoncer ce commentaire

      Je vote 1. Leurs donner ce qu'ils veulent laisserait un précédent grave ... tout pays peux menacer de quitter l'UE pour avoir ce qu'il veut ... L'Europe en sortirait alors bien affaiblie

  • ladeux le 15.03.2019 10:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un accord douanier serait amplement suffisant permettant de voyager et profiter de ce joli pays

  • Yenamarre le 15.03.2019 09:37 Report dénoncer ce commentaire

    Ils veulent sortir mais avec le beurre et l'argent du beurre... Qu'ils sortent, la porte est là. Et une fois dehors, qu'il y reste !