Au Portugal

22 juillet 2019 21:32; Act: 23.07.2019 08:36 Print

Les feux de forêt ont repris au Portugal

Le Portugal a demandé lundi l'aide des bombardiers d'eau espagnols pour lutter contre les incendies de forêt qui ont repris dans la soirée.

Sur ce sujet
Une faute?

Lisbonne a demandé de l'aide à l'Espagne voisine qui va envoyer «deux avions amphibie lourds» attendus en fin de journée, a annoncé le ministère de l'Intérieur, dans un communiqué. «L'Union européenne est préparée pour renforcer son aide si nécessaire», a annoncé Natasha Bertaud, porte-parole de la Commission européenne.

L'incendie était «pratiquement circonscrit dans la matinée, mais les conditions atmosphériques n'ont pas permis une consolidation de la situation», a expliqué le Premier ministre, Antonio Costa, à la presse. Les feux de forêt, qui avaient pourtant été déclarés «maîtrisés à 90%» lundi matin, ont été attisés par des vents aux directions changeantes qui ont provoqué des reprises dans des zones difficiles d'accès.

Près de 1 300 pompiers et 17 aéronefs, avec 318 véhicules, venus de toutes les régions du Portugal, étaient toujours mobilisés dans la région de Castelo Braco, à 200 km au nord de Lisbonne, pour venir à bout des flammes, selon l'Autorité nationale de la protection civile. À près de 200 kilomètres au nord de Lisbonne, dans le petit village de Cardigos, des avions et hélicoptères bombardiers d'eau ont arrosé dans un va-et-vient incessant des colonnes de fumée sous le regard inquiet des habitants. Exténués, se versant régulièrement de l'eau sur la tête, les pompiers se relayaient au front pour éviter que les flammes ne s'approchent des habitations.

«Ici ça brûle depuis samedi soir. Hier, on pensait que c'était terminé, que c'était complètement éteint. Puis d'un coup le feu reprend avec ce vent», a raconté à l'AFP Fernando Almeida, un habitant de Casais de São Bento en remplissant une énorme cuve dans son jardin à l'aide de tuyaux d'arrosage afin qu'un hélicoptère puisse s'y ravitailler en eau. Les feux de forêt s'étaient déclarés samedi après-midi, sur trois fronts, et la nuit suivante plusieurs hameaux avaient été évacués par précaution. Le travail des pompiers avait été compliqué par les températures élevées et les bourrasques.

Un pompier a été blessé lundi dans les opérations de secours, ce qui porte à 32 le nombre de blessés la plupart intoxiqués par la fumée. Le président Marcelo Rebelo de Sousa, qui a rendu visite à un blessé grave, qui avait été évacué vers un hôpital de Lisbonne, a exprimé «sa solidarité» aux pompiers et aux populations touchées.

La police judiciaire a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de ces feux de forêt et déterminer s'ils ont une origine criminelle.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • cerise le 22.07.2019 23:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est triste

  • AH74 le 22.07.2019 22:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est triste, dans un pays si beau !! Courage!

  • A y penser ... le 22.07.2019 23:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle tristesse, année après année et à chaque fois le même problème. Le pays n’est pas préparé pour combattre le feu accidentel ou intentionnel. Pauvres gens, que Dieu puisse les garder.

Les derniers commentaires

  • A y penser ... le 22.07.2019 23:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle tristesse, année après année et à chaque fois le même problème. Le pays n’est pas préparé pour combattre le feu accidentel ou intentionnel. Pauvres gens, que Dieu puisse les garder.

  • cerise le 22.07.2019 23:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est triste

  • AH74 le 22.07.2019 22:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est triste, dans un pays si beau !! Courage!