Dans les Alpes

16 octobre 2020 11:14; Act: 16.10.2020 11:36 Print

Les glaciers fondent à un rythme inquiétant

Les glaciers suisses ont continué à fondre cette année à un rythme inquiétant, et l'accumulation de neige sur le plus grand glacier des Alpes n'a jamais été aussi faible.

Sur ce sujet
Une faute?

Au total, les glaciers suisses ont perdu 2% de leur volume cette année, selon l'étude annuelle publiée par l'Académie suisse des sciences. C'est en ligne avec la moyenne de ces dix dernières années, mais ces chiffres sont quand même «très inquiétants», a expliqué l'auteur du rapport Matthias Huss, en charge du réseau de surveillance des glaciers GLAMOS. «Ces chiffres sont un peu plus faibles que ces trois dernières années, quand nous avions des températures extrêmement élevées, mais quand même les glaciers ont perdu beaucoup de masse», souligne le scientifique.

Sur les 60 dernières années, les glaciers suisses ont perdu autant d'eau qu'il y en a dans le lac de Constance, une étendue d'eau de 63 kilomètres de long sur la frontière austro-germano-suisse, insiste le rapport. L'une des mesures les plus inquiétantes concerne l'Aletsch, le plus imposant glacier des Alpes. Depuis un peu plus de cent ans que les mesures sont faites, «cette année marque la plus faible accumulation de neige jamais» enregistrée, souligne M. Huss. Les mesures sont prises à 3 466 mètres d'altitude, et il y a donc toujours de la neige.

L'Altesch a reculé d'environ 1 km depuis le début du siècle

«Il fait froid là haut, mais il y a peu de neige qui s'est accumulée même à cette altitude, et bien sûr c'est mauvais signe pour le plus grand glacier des Alpes», a-t-il ajouté. Le glacier, qui s'étend sur 86 km² dans les Alpes suisses, est estimé à 11 milliards de tonnes de glace, mais il a vu son front reculer d'environ 1 km depuis le début du siècle. L'Aletsch est le plus imposant des plus de 4 000 glaciers alpins.

Une étude de l'université ETH de Zürich indiquait que 95% de ces majestueuses masses de glace auront disparu d'ici 2100 si les émissions de gaz à effet de serre n'étaient pas maîtrisées. Deux tiers des glaciers disparaîtraient même dans l'éventualité du respect de l'accord de Paris sur le climat, selon cette étude. «Mais au moins, il nous resterait des glaciers à admirer», note Matthias Huss.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TontonB le 17.10.2020 11:08 Report dénoncer ce commentaire

    Les glaciers reculent depuis le 18ème siècle, alors qu'ils avaient considérablement avancé au cours des 5 siècles précédents. Rien de neuf là dedans, et totalement explicable naturellement.

  • 123 le 16.10.2020 20:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Albert nous c'est qui Qui décide déjà pendant plus de cinquante ans qu'ils vont baisser les co2 etc et jusqu'à présent rien est passé et nous les très petits on attend et on attend mais il y en à pas de décisions des politiciens du monde

  • TontonB le 17.10.2020 11:12 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a rien de nouveau à tous ces cycles naturels. Croire que nous en sommes la cause, c'est nous donner beaucoup trop d'importance, alors que nous sommes totalement insignifiants, et qu'en tant qu'espèce invasive, nous allons simplement être éliminés par la 6ème extinction tout comme les dinosaures l'ont été lors de la précédente.

Les derniers commentaires

  • doumey le 17.10.2020 12:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excellent documentaire,une tuerie de masse depuis des décennies. La fin est totalement utopique. L’être humain est appelé à disparaître. Et la nature reprendra ses droits. Mais pour l’instant tout le monde s’en fout. L’argent domine tout.

  • TontonB le 17.10.2020 11:12 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a rien de nouveau à tous ces cycles naturels. Croire que nous en sommes la cause, c'est nous donner beaucoup trop d'importance, alors que nous sommes totalement insignifiants, et qu'en tant qu'espèce invasive, nous allons simplement être éliminés par la 6ème extinction tout comme les dinosaures l'ont été lors de la précédente.

  • TontonB le 17.10.2020 11:08 Report dénoncer ce commentaire

    Les glaciers reculent depuis le 18ème siècle, alors qu'ils avaient considérablement avancé au cours des 5 siècles précédents. Rien de neuf là dedans, et totalement explicable naturellement.

  • Palamunitan le 16.10.2020 22:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Steinfort, un jour, se retrouvera comme station balneaire avec la mer et il n‘y aura plus de frites...

    • Roland le 17.10.2020 12:03 Report dénoncer ce commentaire

      Steinfort, tout comme beaucoup d'autres localités, n'existera plus.

  • Chriss le 16.10.2020 20:47 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas nouveau comme info ...