Débat à Berlin

29 juin 2016 16:49; Act: 05.07.2016 12:14 Print

«Les jeunes continuent de croire en l'Europe»

LUXEMBOURG/BERLIN - Jean Asselborn et Wolfgang Schäuble ont débattu de l'avenir de l'Union européenne dans le cadre d'un forum, moins d'une semaine après le vote du Brexit.

storybild

De gauche à droite Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères et européennes; Norbert Klein, rédacteur en chef du Saarländischer Rundfunk (SR); Birgit Wentzien, rédactrice en chef du Deutschlandfunk (DLF); Wolfgang Schäuble, ministre fédéral allemand des Finances. (photo: MAEE)

Sur ce sujet

Peu avant de recevoir le Grand Prix des Médias du Prix franco-allemand du journalisme à Berlin, le ministre des Affaires Étrangères luxembourgeois, Jean Asselborn, a pris le temps de participer à un forum d'experts avec le ministre des Finances allemand, Wolfgang Schäuble. Un échange forcément animé quelques jours seulement après la décision du Royaume-Uni de sortir de l'Union européenne. «L'Europe ne doit pas seulement se préoccuper de sa croissance économique, la jeunesse continue de croire aux valeurs européennes et nous devons prendre garde à ne pas piétiner cette plante fragile», a souligné d'entrée Jean Asselborn.

«Je suis d'accord mais je ne partage pas la même position, a rétorqué Schäuble. Nous devons créer plus d'emplois et l'endettement public n'y contribuera pas». Mais pour relancer l'idée européenne après le Brexit, Jean Asselborn et Wolfgang Schäuble sont d'accord sur un point, il faut agir et vite. Pourtant le débat a également montré que les solutions varient selon les perspectives. Quand un diplomate discute avec un ministre des Finances sur des questions européennes, c'est un peu comme si on se trouvait à bord d'une voiture avec deux conducteurs où l'un appuie sur l'accélérateur pendant que l'autre tire le frein à main.

«Regardez le Portugal, observe Asselborn, après tant de sacrifices pour se plier aux normes économiques, l'opinion publique portugaise a plus que jamais l'impression d'être rejetée par l'Union européenne». «Le chômage des jeunes au Portugal est insupportable, admet Wolfgang Schäuble, mais alors ils doivent profiter du marché du travail européen». Pour Asselborn, le projet de l'Union européenne est plus que jamais fragilisé. «Les populistes sont en train d'achever une œuvre qui ne plonge pas seulement la Grande-Bretagne dans une crise profonde», martèle Asselborn, qui veut rester optimiste: «Nous devons être en mesure de combiner l'engagement européen et la conscience nationale de chaque pays membre».

(Chris Mathieu / L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • shooter le 29.06.2016 19:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    d'une Europe comme celle que l'on a personne n'en veut plus. et particulièrement nous les jeunes! donc encore un mensonge étatique de nous faire dire que l'on continue à croire en l'Europe

  • Propagande le 29.06.2016 19:09 Report dénoncer ce commentaire

    Mensonge!

  • Citoyen 57 le 29.06.2016 20:33 Report dénoncer ce commentaire

    Propagande mensongère . Dans beaucoup de pays les jeunes votent maintenant pour les partis populistes et nationalistes. Vous n'etes plus à l'écoute de la population.

Les derniers commentaires

  • coerente le 30.06.2016 05:23 Report dénoncer ce commentaire

    la politique des technocrates ne peut plus diriger la population,, la politique doit retourner à servir la population, pour rechercher la sympathie certains vont à la télévision, mais les gens ne les aiment pas, il sont jugés pour ce qu'ils font et comment ils le font, ils doivent utiliser la grande ressource naturelle, celle humaine, dans l'être, humain, vous pouvez trouver beaucoup plus que chez les technocrates le monde n'a pas été construit, par les technocrates mais par les peuples, et les jeunes cela le savent.

    • @coerente le 30.06.2016 09:05 Report dénoncer ce commentaire

      ben on a un parlement européen qui prennent des décisions en notre faveur. Le problème c'est qu'il n'a pas assez de puissance et que le lobby est trop puissant, cela doit changer!

  • petitevoix le 30.06.2016 00:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut constater que la violence et criminalité est par tout soit Luxembourg , France , Espagne etc Mais au fond personne aucun homme politique envisage le retour de la peine de mort Une solution malheureusement bien radical mais au mois les gens réfléchirent plus avant de commette de vandalisme , viols etc A nous les citoyens de bouger UE ne va pas mieux

  • Lulu le 29.06.2016 23:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous critiquez tous l'Europe et si un jour on la quitte comme les Anglais, vous allez tous pleurer et dire que vous regrettez. Svp l'Europe, ne nous laissez pas, on vous aime. Après, ce sera trop tard ! C'est ce qui s'est passé à Londres.

  • Jimmy le 29.06.2016 22:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais justement beaucoup de portugais veulent sortir de leur pays mais ils n'ont pas les moyens de se payer ce luxe. Je dis luxe car moi j'ai pu partir en 2011 et je vous dit, M. Schäubel, c'est dur de vivre lá bas. J'applaudis M. Asselborn pour son message. Ce n'est plus une question de dettes, c'est une question de sauver le futur. L'UE a besoin d'investir dans les jeunes et de les aider dans l'éducation et dans leur recherche de travail. Puis qu'on a deja le programme Erasmus+, pourquoi ne pas créer le Travailmus+? Vous nous donnez l'opportunité de sortir de notre trou perdu. Pensez à une bourse de travail. Une qui fonctionne, s'il vous plait.

    • @Jimmy le 30.06.2016 09:09 Report dénoncer ce commentaire

      ben c'est facile si on veut de nouveau une croissance économique il faut que l'argent soit investi dans des programmes de relance de l'économie! Or les pays s'endettent encore plus pour l'instant juste pour rembourser leurs dettes...

  • N imp le 29.06.2016 22:12 Report dénoncer ce commentaire

    Il y aurait énormément de changements à apporter à notre Europe pour rendre inaudibles les discours populistes qui vous mentent et vous entraînent sur de mauvais chemins. D autres solutions que le repli sur soi sont possibles. Lisez le texte de Thomas Piketty sur la refondation de l Europe, les écrits d Hubert Vedrine, écoutez le discours d Emanuel Faber à la remise de diplômes d HEC. On peut ne pas être d accord avec les institutions, le dire et tenter de changer les choses sans adhérer aux discours de Marine Le Pen ou Nigel Farage.

    • coerente le 30.06.2016 05:20 Report dénoncer ce commentaire

      parce que les autres politiciens ils sont audibles? car les autres ils nous disent toujours là réalité?