«Brexit»

29 janvier 2016 09:02; Act: 29.01.2016 09:02 Print

Les négociations entrent dans le vif du sujet

Les discussions pour éviter une sortie du Royaume-Uni de l'UE entrent dans le dur vendredi, avec une visite de David Cameron à Bruxelles.

storybild

David Cameron doit notamment rencontrer Jean-Claude Juncker. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Premier ministre conservateur britannique, réélu en mai dernier, a promis d'organiser d'ici fin 2017 un référendum qui pourrait déboucher sur un «Brexit», une sortie de son pays de l'UE, qui se traduirait par une nouvelle crise majeure de l'Union. David Cameron exige de ses partenaires européens des réformes dans quatre secteurs, dont la plus controversée vise à décourager l'immigration intra-européenne, en particulier des pays de l'Est («le plombier polonais»), s'il doit faire campagne pour un maintien dans l'UE.

Les sondages donnent actuellement une courte avance aux partisans du «Brexit» (contraction de «British Exit», soit la «sortie britannique» de l'UE). Cameron a annoncé début janvier que les membres de son gouvernement - dont certains sont notoirement eurosceptiques - seraient libres de faire campagne pour ou contre. Cette consultation à haut risque pourrait être organisée dès le mois de juin, à condition que David Cameron trouve un terrain d'entente avec les 27 autres chefs d'État et de gouvernement européens sur ses revendications - qui concernent aussi la zone euro ou la compétitivité - lors d'un sommet à Bruxelles les 18 et 19 février prochains.

M. Cameron partage un déjeuner de travail vendredi à la mi-journée à Bruxelles avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, avant de rencontrer le président du Parlement européen, Martin Schulz. L'exécutif européen est à la manoeuvre pour trouver des solutions aux demandes de réforme de l'Union réclamées par M. Cameron. Celles-ci doivent être formulées en début de semaine prochaine au nom des 28 par le président du Conseil européen, Donald Tusk. M. Tusk, ancien Premier ministre polonais, doit lui être reçu par M. Cameron au 10, Downing Street, dimanche soir, signe que les tractations sont dans la dernière ligne droite.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pascal le 29.01.2016 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    et on veut connaître ces négociations avant toutes décisions,ok Mr Juncker...

  • ProBrexit le 29.01.2016 09:10 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'ils sortent, ils n'ont rien à y faire!

  • CPrésident le 29.01.2016 15:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est triste qu'un pays en vienne à ce genre d'ultimatums. Mais il est encore plus triste de voir que des citoyens de l'union européenne se rabaissent à un niveau tellement bas qu'ils en viennent à passer outre toutes les valeurs de tolérance de respect et d'ouverture d'esprit. Nous sommes "unis par nos différences", et vouloir que d'autres pays, d'autres peuples, d'autres personnes comme vous et moi soient rejetés et quittent notre union sur un simple désaccord et éventuellement un petit excès d'égocentrisme, c'est grave. Leurs demandes sont légitimes, et elle doivent être écoutées et tout doit être fait pour qu'elles soient acceptées bien qu'il y ai des limites évidemment. Ceux qui prennent ce sujet tellement à cœur savent certainement qu'il ne s'agit que d'une mascarade, d'une négociation bidon mais reconnaissons-le bien imaginée pour que Cameron passe pour le héros de Grande-Bretagne qui a sauvé son pays et sa Reine. Il ne faut pas avoir peur du changement, de la critique et des désaccord et au contraire, il fait en profiter pour écouter et se remettre en question. Espérons que le jour où votre peuple, votre pays fasse de même il soit écouté et respecté comme nous devons le faire avec le Royaume-Unis.

Les derniers commentaires

  • CPrésident le 29.01.2016 15:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est triste qu'un pays en vienne à ce genre d'ultimatums. Mais il est encore plus triste de voir que des citoyens de l'union européenne se rabaissent à un niveau tellement bas qu'ils en viennent à passer outre toutes les valeurs de tolérance de respect et d'ouverture d'esprit. Nous sommes "unis par nos différences", et vouloir que d'autres pays, d'autres peuples, d'autres personnes comme vous et moi soient rejetés et quittent notre union sur un simple désaccord et éventuellement un petit excès d'égocentrisme, c'est grave. Leurs demandes sont légitimes, et elle doivent être écoutées et tout doit être fait pour qu'elles soient acceptées bien qu'il y ai des limites évidemment. Ceux qui prennent ce sujet tellement à cœur savent certainement qu'il ne s'agit que d'une mascarade, d'une négociation bidon mais reconnaissons-le bien imaginée pour que Cameron passe pour le héros de Grande-Bretagne qui a sauvé son pays et sa Reine. Il ne faut pas avoir peur du changement, de la critique et des désaccord et au contraire, il fait en profiter pour écouter et se remettre en question. Espérons que le jour où votre peuple, votre pays fasse de même il soit écouté et respecté comme nous devons le faire avec le Royaume-Unis.

  • Pascal le 29.01.2016 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    et on veut connaître ces négociations avant toutes décisions,ok Mr Juncker...

  • Brexit le 29.01.2016 13:27 Report dénoncer ce commentaire

    Je propose un referendum européen pour ou contre le maintien de UK dans l'UE.

    • Sam gonfle le 29.01.2016 15:33 Report dénoncer ce commentaire

      tout à fait d'accord

    • God save the Queen le 30.01.2016 18:40 Report dénoncer ce commentaire

      @Brexit. Aucun besoin de référendum cette décision leur appartient pleinement ils sont maître chez eux malgré ce que vous semblez croire.

  • ProBrexit le 29.01.2016 09:10 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'ils sortent, ils n'ont rien à y faire!

    • 2 poids 2 mesures le 29.01.2016 10:08 Report dénoncer ce commentaire

      Et aussi qu'on leur envoie les migrants dont ils ne veulent pour rien au monde (à chacun son quota)

    • migrant le 29.01.2016 13:09 Report dénoncer ce commentaire

      les migrants n'ont qu'à traverser la Manche. c'est beaucoup + facile et moins périlleux que de traverser la Méditéranée. ils se reposent juste un peu avant de le faire.

    • @migrant le 30.01.2016 07:50 Report dénoncer ce commentaire

      C'est les Calaisiens qui vont être heureux de cette nouvelle!