Au Portugal

23 juillet 2019 18:04; Act: 24.07.2019 15:00 Print

Les pompiers sont venus à bout de l'incendie monstre

Après quatre jours de lutte intense, les hommes du feu portugais ont réussi à circonscrire le gros feu de forêt qui a touché le centre du pays.

Sur ce sujet
Une faute?

Les pompiers portugais ont annoncé mardi, avoir circonscrit l'incendie qui a ravagé des milliers d'hectares de forêts en quatre jours, dans le centre du Portugal. Il y a deux ans, le feu avait tué plus de cent personnes dans cette région.

«L'incendie est circonscrit. Il est entré dans sa phase de résolution», a déclaré le commandant Luis Belo Costa, porte-parole des services de la protection civile, lors d'une conférence de presse. «Il est possible qu'on vérifie quelques reprises ici ou là, mais cela est tout à fait normal», a-t-il prévenu. Le vent ne sera pas «aussi violent que la veille», quand il avait ravivé le brasier, en fin d'après-midi.

Légère pluie

Le responsable de la protection civile avait indiqué mardi matin, que les incendies avaient évolué favorablement, grâce notamment à une pluie légère tombée pendant la nuit. Sur place, «le dispositif va rester le même dans les prochaines heures», a précisé M. Belo Costa, ajoutant que près de 1 100 pompiers restent toujours mobilisés dans des opérations de consolidation.

L'incendie de Castelo Branco, à quelque 200 km au nord de Lisbonne, a déjà fait partir en fumée environ 7 000 hectares, selon le Système européen d'information sur les feux de forêt. La protection civile s'est défendue de ne pas avoir déployé un dispositif suffisant contre les feux dans cette zone qui est régulièrement la proie des flammes.

Des habitants rencontrés par l'AFP se sont plaints d'avoir été laissés à eux-mêmes face aux incendies, dont les autorités soupçonnent qu'il pourrait avoir une origine criminelle. «Ce n'est pas qu'il n'y avait pas de pompiers, mais comme l'incendie était très important, il y avait peu de moyens disponibles», s'était plaint Ricardo Aires, maire de Vila de Rei, l'une des villes touchées, à la télévision publique RTP.

«Nous ne disposons pas de moyens infinis», a répondu Luis Belo Costa, en soulignant que d'autres feux moins importants s'étaient déclarés simultanément dans d'autres régions. «S'il y a des besoins ailleurs dans le pays, nous devrons faire face à ces situations, ce qui nous empêche de les employer tous dans un même endroit. Mais nous faisons de notre mieux».

Deux bombardiers d'eau espagnols qui étaient arrivés, lundi, à la demande du Portugal, ne seront pas utilisés mardi, a indiqué le porte-parole, sans préciser si c'était parce que leur intervention n'était plus nécessaire.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Letzegiez le 23.07.2019 21:30 Report dénoncer ce commentaire

    Avec le peu de matériel qu'ils ont ils font vraiment des miracles vu la taille des feux !!! Bravo à tous les pompiers, policiers et agents de sécurité pour nous protéger de tous ces dangers du quotidien !!!

  • cerise le 23.07.2019 23:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ouf merci a eux

Les derniers commentaires

  • cerise le 23.07.2019 23:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ouf merci a eux

  • Letzegiez le 23.07.2019 21:30 Report dénoncer ce commentaire

    Avec le peu de matériel qu'ils ont ils font vraiment des miracles vu la taille des feux !!! Bravo à tous les pompiers, policiers et agents de sécurité pour nous protéger de tous ces dangers du quotidien !!!