Vladimir Poutine

14 décembre 2017 13:57; Act: 14.12.2017 15:02 Print

«Les Russes ne veulent pas de coup d'État»

Le président russe Vladimir Poutine a estimé jeudi que la population russe ne voulait pas vivre le même scénario qu'en Ukraine, d'où la marginalisation de l'opposition.

storybild

Vladimir Poutine a tenu sa grande conférence de presse annuelle, jeudi, à Moscou. (photo: AFP/Alexander Nemenov)

Sur ce sujet

Le président russe Vladimir Poutine a expliqué jeudi la marginalisation de l'opposition libérale en Russie par le fait que les Russes ne veulent pas de «coup d'État» comme en Ukraine, où le mouvement du Maïdan a abouti au renversement du président pro-russe en 2014. «Je suis convaincu qu'une majorité de citoyens russes ne le veulent pas et ne le permettront pas», a-t-il poursuivi lors de sa conférence de presse annuelle.

La journaliste Ksenia Sobtchak, qui sera candidate à la présidentielle contre Poutine en mars et dont le père Anatoli, aujourd'hui décédé, est considéré comme le mentor politique de Vladimir Poutine, a interrogé le président sur «l'absence de passation de pouvoir» en Russie et sur les nombreuses entraves dont fait l'objet l'opposition libérale. «Vous voulez avoir des dizaines de Saakachvili qui courent sur nos places? Que de tels Saakachvili déstabilisent la situation dans le pays?», a d'abord lancé M. Poutine, dans une référence à l'ex-président géorgien Mikheïl Saakachvili, qui a entamé une deuxième carrière politique en Ukraine et dont la rivalité avec le président Petro Porochenko a débouché sur une crise politique, ces dernières semaines.

«Vous voulez que nous vivions d'un Maïdan à l'autre? Vous voulez que nous ayons des tentatives de coup d'État? Nous avons déjà traversé tout cela», a-t-il ensuite déclaré, se référant au putsch manqué de la ligne dure du Parti communiste contre le président Boris Eltsine en août 1991, peu avant la chute de l'URSS. Vladimir Poutine a donné jeudi sa traditionnelle conférence de presse annuelle, devant des journalistes russes et internationaux. Il s'agit de sa première grande apparition publique depuis l'annonce de sa candidature à un quatrième mandat à la présidentielle de mars prochain.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fulgure le 14.12.2017 18:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Poutine t’es un vrais nous on t’aime !

  • Grand Maître le 14.12.2017 17:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En espèrant qu il reste le Président.Ouf.Pourquoi,nous n'avons pas ce genre de dirigeant en Europe.?...

  • Kanit Verstaan le 14.12.2017 18:45 Report dénoncer ce commentaire

    Les uns défendent et font des louanges au président russe, d'autres le critiquent et le considèrent comme un dictateur sans scrupules. J'ai lu et relu l'article, et je dois avouer que je ne voie rien de choquant ou d'anti-démocratique dans son discours. Ce qu'il déclare dans cet article n'est que logique et je pense que tout le monde est d'accord la dessus ou bien y a-t-il ici des gens qui rêvent d'un coup d'état?

Les derniers commentaires

  • Russia le 15.12.2017 08:46 Report dénoncer ce commentaire

    Putin est un vrai patriote et les russes ont de la chance de l’voir comme lider.

  • bob le 15.12.2017 07:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chaque matin lorsque je lis les commentaires sous les articles de l'Essentiel je perd un peu plus ma fois en l'humanité... Bravo à chaque contributeur, vous êtes des champions !

  • pffffffffffffffffffffff le 14.12.2017 21:28 Report dénoncer ce commentaire

    Si on avait encore Kadhafi et Sadam Hussain aujourd'hui, le monde s'en porterait bien mieux ! Le président Poutine est le seul qui tient les russes ensemble !

  • robinsdesbois le 14.12.2017 20:03 Report dénoncer ce commentaire

    Aucun Président ne lui arrive a la cheville pour moi.

  • Kanit Verstaan le 14.12.2017 18:45 Report dénoncer ce commentaire

    Les uns défendent et font des louanges au président russe, d'autres le critiquent et le considèrent comme un dictateur sans scrupules. J'ai lu et relu l'article, et je dois avouer que je ne voie rien de choquant ou d'anti-démocratique dans son discours. Ce qu'il déclare dans cet article n'est que logique et je pense que tout le monde est d'accord la dessus ou bien y a-t-il ici des gens qui rêvent d'un coup d'état?