Feux en Amazonie

23 août 2019 14:27; Act: 23.08.2019 15:02 Print

Macron accuse Bolsonaro d'avoir menti

Dublin et Paris menacent de ne pas ratifier l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Mercosur si le Brésil ne protège pas la forêt amazonienne.

storybild

Le président Jair Bolsonaro a soupçonné les ONG d'être responsables des feux de forêt. (photo: AFP/Evaristo sa)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Irlande a menacé vendredi de voter contre l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Mercosur si le Brésil ne protège pas la forêt amazonienne. Le grand territoire tropical est en proie à de violents incendies.

«Il n'y pas moyen que l'Irlande vote pour l'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur si le Brésil ne respecte pas ses engagements environnementaux», a prévenu le Premier ministre irlandais Leo Varadkar, dans une déclaration transmise à l'AFP. «Je suis très inquiet des niveaux record de destruction par le feu de la forêt amazonienne cette année», a-t-il complété.

ONG accusée

Cette menace irlandaise intervient alors que des feux de forêt se propagent rapidement en Amazonie, avec des répercussions diplomatiques et une mobilisation des militants pour le climat. Le président brésilien Jair Bolsonaro, connu pour son positionnement climato-sceptique, est particulièrement sous pression après avoir soupçonné les ONG d'être responsables des feux de forêt.

M. Varadkar, qui a condamné ces accusations du responsable brésilien, a expliqué que l'Irlande allait «suivre de près les actions environnementales du Brésil» lors des deux prochaines années avant le vote prévu sur l'accord UE-Mercosur.

La France hausse le ton

Le président français Emmanuel Macron estime que son homologue brésilien Jair Bolsonaro a «menti» sur ses engagements en faveur de l'environnement et a annoncé vendredi que dans ces conditions, la France s'opposait au traité de libre échange controversé UE-Mercosur, a fait savoir la présidence.

«Compte tenu de l'attitude du Brésil ces dernières semaines, le président de la République ne peut que constater que le président Bolsonaro lui a menti lors du Sommet (NDLR: du G20) d'Osaka», a déclaré l'Elysée, estimant que «le président Bolsonaro a décidé de ne pas respecter ses engagements climatiques ni de s'engager en matière de biodiversité». «Dans ces conditions, la France s'oppose à l'accord Mercosur en l'état», poursuit la présidence française.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Linda'La BY rava" le 25.08.2019 10:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    très bien monsieur Macron..Non à la déforestation de nôtre planète..L'Amazonie est le Poumon de nôtre Globe terrestre

Les derniers commentaires

  • Linda'La BY rava" le 25.08.2019 10:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    très bien monsieur Macron..Non à la déforestation de nôtre planète..L'Amazonie est le Poumon de nôtre Globe terrestre