Sécurité de l'UE

06 novembre 2018 11:03; Act: 06.11.2018 11:20 Print

Macron propose «une vraie armée européenne»

L'Europe ne pourra pas se défendre sans «une vraie armée européenne», a défendu Emmanuel Macron, dans une interview diffusée mardi, par «Europe 1».

storybild

L'UE tente de s'adapter au nouveau contexte géopolitique lié à la volonté du président Donald Trump de réduire l'implication des États-Unis dans la défense de l'Europe. (photo: AFP/Arnold Jerocki)

Sur ce sujet

«On ne protègera pas les Européens si on ne décide pas d'avoir une vraie armée européenne. Face à la Russie qui est à nos frontières et qui a montré qu'elle pouvait être menaçante (...) on doit avoir une Europe qui se défend davantage seule, sans dépendre seulement des États-Unis et de manière plus souveraine», plaide le chef de l'État dans cet entretien enregistré lundi soir.

M. Macron cite sans les nommer «des puissances autoritaires qui réémergent et se réarment aux confins de l'Europe». Il appelle à «nous protéger à l'égard de la Chine, de la Russie et même des États-Unis d'Amérique», en évoquant la décision américaine de se retirer d'un traité de désarmement nucléaire datant des années 80: «Qui en est la victime principale?», demande-t-il: «L'Europe et sa sécurité».

Un Fonds européen de Défense en 2019

L'UE tente de s'adapter au nouveau contexte géopolitique lié à la volonté du président Donald Trump de réduire l'implication des États-Unis dans la défense de l'Europe. Un Fonds européen de défense doit être mis en place en 2019 pour développer les capacités militaires des États membres et promouvoir l'indépendance stratégique de l'UE.

Paris a parallèlement initié avec huit partenaires un groupe européen d'intervention destiné à être capable de mener rapidement une opération militaire, une évacuation dans un pays en guerre ou d'apporter une assistance en cas de catastrophe. La capacité de défense renforcée de l'Europe est l'un des «projets» mis en avant par Emmanuel Macron, dans son interview, afin de répondre aux «peurs» des Européens.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pascale Brumeux le 06.11.2018 11:45 Report dénoncer ce commentaire

    Cela devient une nécessité. On ne peut plus se permettre de dépendre d'un OTAN impuissant et moribond. On ne peut pas non plus permettre que la seule armée digne de ce non (et encore) soit celle des Français.

  • Peter le 06.11.2018 12:26 Report dénoncer ce commentaire

    Que Macron règle d'abord les problèmes de la France avant de vouloir régler ceux de l'UE!!!

  • Jean II le 06.11.2018 12:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Monsieur Macron , foutez la paix aux russes et occupez vous des problèmes des français avec tout ce bazar chaque jour , agressions , braquages , voitures brûlées , trafics de drogues etc etc ...

Les derniers commentaires

  • Bopa le 07.11.2018 17:31 Report dénoncer ce commentaire

    Avec un peu de recul on peut observer que traditionellement, un pays envahissait un pays pour en prendre le contrôle. Actuellement, le pays qui nous contrôle n'a pas vraiment d'armée d'occupation en Europe. Mais ce pays pays nous protège des "méchants" qui pourraient nous attaquer. En tous cas, c'est ce que les politiciens et services de renseignements de ce même pays nous donne comme informations.

  • StopWars le 07.11.2018 17:03 Report dénoncer ce commentaire

    Mais se défendre contre qui !!!

  • in pace le 07.11.2018 12:15 Report dénoncer ce commentaire

    Ne faudrait-il pas surtout sortir de cette OTAN qui nous entraine continuellement dans des guerres que nous ne voulons pas et qui nous font du tort???

    • In formation vs Fake news.. le 07.11.2018 13:32 Report dénoncer ce commentaire

      Aucun pays membre n'a l'obligation de participer a un conflit démarré par un pays membre. Par contre, ils s'engagent a intervenir si un pays membre est attaqué! Quand la France intervient au Mali, ou en Afghanistan, c'est de son propre grés.. Il faut lire la charte de l'Otan, pour en comprendre le sens...donc non l'Otan n'entraine aucun de ses membres dans des guerres...chaque guerre auxquelles des pays membres ont participé étaient une décision propre au pays et décidée au niveau national et non pas au niveau de l'Otan!!!

  • Iconoclaste le 07.11.2018 09:24 Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai que la Russie est agressive : l'invasion de l'Irak a causé, directement et indirectement, plus d'un million de mort. Ca a aussi déstabilisé la région et favorisé le terrorisme donc nous sommes, entre autres victimes. Et le prétexte des "armes de destruction massive" manquait vraiment de subilité. Euh? Attendez, je me suis trompé quelque part?

  • BelgePasFier le 07.11.2018 08:20 Report dénoncer ce commentaire

    La Belgique vient de décider d'acheter des avions... US (comme d'habitude) et pas UE ! Quelle honte!

    • Belgemeilleurchoix... le 07.11.2018 09:13 Report dénoncer ce commentaire

      Les avions UE ont quinze ans de retard d'un point de vue technologique!! A quoi bon investir dans une nouvelle flotte d'avions de chasse, si c'est pour investir dans des vieilles technologies. On ne remplace pas des avions dépassés, par d'autres avions dépassés! L'UE n'a pas encore de chasseurs de 5éme génération..et acheter autre chose qu'un chasseur 5éme génération aujourd'hui avec les délais de livraisons qu'il y a, serrait une grosse erreur! Quand tous les avions seront livrés, des pays comme la Russie ou les US, en seront déjà a des chasseurs de 6éme génération....

    • BelgePasFier le 07.11.2018 09:41 Report dénoncer ce commentaire

      Il me semble que certains pays achètent des Rafales, par exemple, donc j'ai des doutes. Mais peu importe, si c'est vrai alors il faut développer ces technologies chez nous (en Europe)!

    • Belgemeilleurchoix... le 07.11.2018 10:46 Report dénoncer ce commentaire

      Oui certains pays achètent des Rafales, c'est un choix, mais pkoi investir dans qq chose qui serra sur le plan technologique vétuste avant meme la fin des livraisons! L'EU avec un consortium actuellement uniquement composé du couple Franco/Anglais travaille sur un chasseur 5éme génération, (les allemands pour l'instant ne ce sont pas associés a ce projet) mais la ou l'UE commence a travailler sur un projet d'avion de 5 génération les US ont déjà depuis 2015 une enveloppe pour le développement d'avions de 6eme génération, si l'UE veut rattraper son retard..il est temps d'investir...