Disparition

16 mai 2021 15:43; Act: 16.05.2021 16:49 Print

«Maddie a été tuée au Portugal après l'enlèvement»

Les autorités allemandes sont persuadées que la fillette a été tuée au Portugal par un pédophile multirécidiviste. Il aurait pu transporter le corps jusqu'en Allemagne.

storybild

Maddie aurait été tuée par Christian Brueckner.

Sur ce sujet
Une faute?

Nouveau rebondissement dans l'affaire Maddie. Les autorités allemandes sont désormais convaincues que la petite fille disparue en mai 2007 a été tuée au Portugal par le suspect numéro un, l'Allemand Christian Brueckner. Le délinquant sexuel qui purge actuellement une peine de prison de sept ans pour le viol d'une septuagénaire aurait ôté la vie à la petite fille de 3 ans juste après le rapt. Mais il aurait pu transporter le corps jusqu'en Allemagne. L'été dernier, des fouilles avaient été effectuées dans un jardin ouvrier près de Hanovre.

Le 3 mai 2007, Madeleine Beth McCann avait disparu dans un bungalow du complexe hôtelier Ocean Club de Praia da Luz, une station balnéaire en Algarve. La petite Anglaise dormait aux côtés de son frère et de sa sœur, pendant que ses parents passaient la soirée dans un bar à tapas. «On s'accroche à l'espoir, même petit, qu'on la reverra un jour», ont confié les parents à l'occasion de l'anniversaire de la fillette qui aurait eu 18 ans cette semaine.

Le suspect pas encore inculpé

Le procureur Hans Christian Wolters a indiqué à la presse que de nouveaux éléments avaient été découverts, tout en refusant de fournir davantage de détails. «Les nouvelles preuves accréditent la thèse que le suspect principal est bel et bien l'auteur de crime. Je suis très optimiste sur la résolution de cette affaire», a-t-il expliqué.

Brueckner n'a toujours pas été inculpé pour le meurtre de la fillette en raison d'un manque de preuves. Âgé de 43 ans, le pédophile multirécidiviste est actuellement en détention à Kiel, dans le nord de l’Allemagne. Il vivait, à l’époque des faits, à quelques kilomètres de l’hôtel où l’enfant avait disparu.

(th/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • loulou le 16.05.2021 22:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre petite fille. Nos lois “civilisées” sont beaucoup trop tendres avec ces monstres .

  • Anti système le 16.05.2021 19:24 Report dénoncer ce commentaire

    Multirécidiviste, comme toujours. Et personne ne se sent responsable. Quand allons nous comprendre que certains individus ne doivent jamais sortir ! Qu il faut arrêter de privilégier toujours l individu et sa réinsertion mais plutôt protéger le collectif et la société !

  • Comprends pas le 16.05.2021 19:28 Report dénoncer ce commentaire

    Multirecidiviste... qu'est ce qu'il foutait dehors alors ? La justice (peu importe le pays) joue avec le feu à laisser ce genre d'individu libre

Les derniers commentaires

  • pralin le 17.05.2021 15:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non , la dernier mot inadmissible, de Sapa est très JUSTE .

  • dulux le 17.05.2021 13:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ben non, l'autre n'est même pas inculpé, faute de preuves.

  • pralin le 17.05.2021 13:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et le mec qui à écrit un livre en disant que c’était les McCain? Va t’il en prison , maintenant ?

  • Helder da Costa e Silva le 17.05.2021 09:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On essaye encore de trouver quelqu’un pour aller en prison pour cette enquête......! Peut-être les vrais responsables sont toujours en liberté, comme se rien n’a été passé pendant la soirée! Oui c’est vrai, pendant l’enquête de la police judiciaire portugaise, ils ont trouvé des traces du sang de l’enfant sur la fenêtre et les volets de sa chambre et aussi sur le coffre de la voiture de location de la famille McCain! Conséquence..... le responsable de l’enquête a été viré de la police! ????????????????

    • T.F. le 17.05.2021 12:56 Report dénoncer ce commentaire

      Vous êtes bien informé, vous êtes un des enquêteurs ou peut-être le Procureur d'Etat portugais ou peut être le Procureur d'Etat allemand? Ou peut-être vous n'avez accès à aucune pièce du dossier et dans ce cas, vous vous basé uniquement sur ce que vous avez lu dans la presse (et encore, avez-vous lu tout?). Dans ce cas, ne vaudrait-il pas mieux nuancer ce que vous dites, ne pensez-vous pas, surtout dans une affaire pénale complexe et pénible. Une enquête judiciaire et pénale, c'est très compliqué et complexe.

  • BROWN le 17.05.2021 07:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Preuves?