29 Allemands morts à Madère

18 avril 2019 10:10; Act: 18.04.2019 13:11 Print

Deuil national au Portugal après l'accident

L'île portugaise de Madère était en deuil jeudi au lendemain de la mort de 29 touristes allemands, tués dans l'accident de leur car tombé d'une dizaine de mètres de haut.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le gouvernement portugais a décrété jeudi trois jours de deuil national en hommage aux victimes de l'accident de car, qui a tué 29 touristes allemands, la veille, sur l'île de Madère. Le deuil national en vigueur dès jeudi, vise à «exprimer la douleur et la solidarité de toute la population du pays envers les victimes, et leurs familles, du tragique accident d'un autocar de tourisme dans la région autonome de Madère», a indiqué l'exécutif socialiste à l'issue d'une réunion du conseil des ministres à Lisbonne. Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a en outre indiqué qu'il se rendrait sur les lieux dès ce jeudi, «avec une équipe de médecins, de psychologues et de fonctionnaires consulaires pour m'entretenir avec les personnes concernées et remercier nos amis portugais pour leur aide».

Les touristes allemands ont trouvé la mort lorsque que leur car, qui transportait une cinquantaine de personnes au total, est tombé d'une dizaine de mètres dans un virage juste après avoir quitté leur hôtel dans le village de Caniço, situé entre les villes de Funchal, la capitale régionale, et celle de Santa Cruz, plus à l'est, pour se rendre au restaurant.

Des images de drone prises peu après l'accident survenu mercredi vers 18h30 locales (19h30 au Luxembourg) montraient l'autocar de couleur blanche couché sur le côté droit, les vitres brisées et une partie de sa toiture écrasée par les tonneaux qu'a fait le véhicule avant de s'écraser sur une maison bâtie à flanc de colline. D'après le dernier bilan fourni par les autorités locales mercredi soir après la mort d'une femme qui a succombé à ses blessures à l'hôpital Nélio Mendonça de Funchal, l'accident a tué 11 hommes et 18 femmes de nationalité allemande, pour la plupart âgées de 40 à 50 ans.

Le parquet de Madère a ouvert une enquête sur les circonstances de l'accident alors que le vice-président du gouvernement régional Pedro Calado a jugé «prématuré» d'avancer les causes de l'accident, en indiquant que le bus accidenté avait cinq ans et avait été récemment inspecté.

«Images horribles»

Les blessés «sont bien sûr en état de choc, ils ont en mémoire des images horribles», a raconté Ilse Everlien Berardo, pasteure de l’Église évangélique allemande résidant à Madère qui a été mobilisée pour s’occuper des blessés allemands, sur la chaîne RTL Allemagne. Les autorités «ont cherché tout de suite sur l’île des gens parlant allemand. Même si les médecins et infirmières s’occupent très bien et avec beaucoup de compassion des blessés, il est toujours important (pour les blessés) d’entendre quelques mots dans leur langue maternelle», a-t-elle ajouté.

«J'exprime le chagrin et la solidarité de tous les Portugais dans ce moment tragique et surtout le chagrin pour les proches des victimes qui, d'après ce qui m'a été dit, sont toutes allemandes», a déclaré le chef de l'État portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, après l'accident. Le ministère allemand des Affaires étrangères a pour le moment confirmé sur Twitter que «certaines des victimes venaient d'Allemagne». Selon la presse locale, il y aurait parmi les blessés deux Portugais, le chauffeur de l'autocar et une guide touristique.

Morgue improvisée à l'aéroport

Le gouvernement régional de l'archipel de Madère a décrété trois jours de deuil et le Premier ministre portugais, Antonio Costa, a fait part de sa «profonde tristesse» à la chancelière allemande Angela Merkel et exprimé ses «plus sincères condoléances à toutes les familles concernées».

D'après la presse locale, une morgue improvisée a été installée à l'aéroport de Funchal, où des équipes de l'institut médicolégal de Lisbonne devaient être dépêchées sur place, afin d'aider à réaliser les autopsies des victimes. Connue comme l'«île aux fleurs» ou la «perle de l'Atlantique», Madère et ses quelque 270 000 habitants accueillent chaque année plus d'un million de touristes, aux premiers rangs desquels des Britanniques puis des Allemands.

L'archipel situé à 500 km des côtes marocaines et constitué de deux îles principales, Madère et Porto Santo, est particulièrement recherché pour ses paysages volcaniques et son climat doux. Le dernier accident grave impliquant un autocar de tourisme remonte à décembre 2005, et avait fait cinq morts parmi un groupe de vacanciers italiens.

(L'essentiel/afp)