Affaire Strache

19 mai 2019 11:22; Act: 19.05.2019 11:31 Print

Merkel dénonce les politiciens «à vendre»

La chancelière allemande Angela Merkel a réagi à l'affaire politique qui secoue l'Autriche, dont le vice-chancelier a été filmé en train de négocier des arrangements financiers.

storybild

Angela Merkel s'exprimait en marge d'un déplacement en Croatie, à une semaine des élections européennes. (photo: AFP/Damir Sencar)

Sur ce sujet
Une faute?

La chancelière allemande Angela Merkel a réagi samedi, après le scandale de «l'affaire d'Ibiza» qui a obligé le chef de l'extrême droite autrichienne Heinz-Christian Strache à démissionner de son poste de vice-chancelier. «Nous sommes confrontés à des courants ... qui veulent détruire l'Europe de nos valeurs, et nous devons y résister catégoriquement», a déclaré la chancelière lors d'une conférence de presse à Zagreb, au côté du Premier ministre croate Andrej Plenkovic.

Angela Merkel s'exprimait peu avant de rejoindre un rassemblement du parti conservateur au pouvoir en Croatie (HDZ), membre du Parti populaire européen (PPE), à une semaine des élections européennes. Alors que les partis d'extrême droite rejettent des valeurs comme la protection des minorités et la défense des droits fondamentaux, «les hommes politiques qui sont à vendre jouent un rôle et nous devons agir d'une manière décisive contre tout cela», a ajouté Mme Merkel.

«L'affaire d'Ibiza» a éclaté vendredi soir avec la publication par les médias allemands Süddeutsche Zeitung et Der Spiegel d'une vidéo tournée en caméra cachée il y a deux ans, dans laquelle M. Strache discute, quelques mois avant les législatives, avec une femme qu'il croit liée à une influente personnalité russe, de la possibilité d'un soutien financier en échange de l'accès à des marchés publics autrichiens. Dans la soirée, le chancelier autrichien Sebastian Kurz, chef du parti conservateur, a annoncé la convocation prochaine d'élections législatives anticipées et la fin de la coalition avec le parti d'extrême droite FPÖ.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Russe le 19.05.2019 11:47 Report dénoncer ce commentaire

    Cette femme est magnifique

  • Valérie le 19.05.2019 23:49 Report dénoncer ce commentaire

    Etes-vous sûre d'être transparente et sans reproches, vous ??

  • Woh's that woman ? le 19.05.2019 14:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Madame Merckel, ce n'est pas l'Europe de "vos" valeurs mais l'Europe et "ses" valeurs . L'Allemagne n'a pas le monopole des valeurs européennes que je sache et elle ne représente pas non plus toutes les valeurs....à bon entendeur...

Les derniers commentaires

  • Valérie le 19.05.2019 23:49 Report dénoncer ce commentaire

    Etes-vous sûre d'être transparente et sans reproches, vous ??

    • Opinion le 20.05.2019 16:08 Report dénoncer ce commentaire

      On peut dire beaucoup de choses contre la mère Merkel, mais pas qu’elle est intéressée par l’argent ou le bling bling en général....mdr

  • Woh's that woman ? le 19.05.2019 14:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Madame Merckel, ce n'est pas l'Europe de "vos" valeurs mais l'Europe et "ses" valeurs . L'Allemagne n'a pas le monopole des valeurs européennes que je sache et elle ne représente pas non plus toutes les valeurs....à bon entendeur...

  • Le Russe le 19.05.2019 11:47 Report dénoncer ce commentaire

    Cette femme est magnifique