Politique européenne

15 mai 2019 18:35; Act: 15.05.2019 18:42 Print

Merkel et Macron ont une «relation conflictuelle»

La chancelière allemande Angela Merkel a reconnu mercredi que sa relation avec le président français n'était pas des plus simple, pour plusieurs raisons.

storybild

Les deux dirigeants se côtoient depuis l'élection du Français au printemps 2017. (photo: AFP/John Macdougall)

Sur ce sujet
Une faute?

Angela Merkel reconnaît avoir une «relation conflictuelle» avec Emmanuel Macron, dans une interview publiée mercredi par le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung. Elle a ajouté qu'il y avait «des différences de mentalité» entre elle et le président français et des «différences dans (leur) compréhension des rôles».

Les deux dirigeants ont eu plusieurs divergences ces derniers mois, du gel de ventes d'armes à l'Arabie Saoudite décidé par l'Allemagne après la mort du journaliste Jamal Khashoggi, au devenir de l'Union européenne, en passant par le Brexit et les reports accordés au Royaume-Uni. La chancelière souligne toutefois dans cette interview les «énormes progrès» réalisés grâce au couple franco-allemand, notamment en matière de défense. Les deux dirigeants avaient également signé en janvier le traité d'Aix-la-Chapelle sur la coopération et l'intégration franco-allemandes.

Différences entre les deux pays

Les relations se sont-elles détériorées ces derniers mois? «Non, pas du tout», assure Mme Merkel. Mais, admet-elle, les deux dirigeants ont eu des «temporalités différentes». La chancelière souligne ainsi que lors du discours sur la Sorbonne de M. Macron, consacré en septembre 2017 à la relance de l'Europe, elle venait tout juste de passer le cap des élections au Bundestag et négociait une nouvelle coalition. Des reproches lui avaient été adressés, y compris dans son propre camp conservateur, de ne pas avoir saisi les propositions de M. Macron.

Mme Merkel met aussi l'accent sur les différences politiques entre les deux pays: «Je suis la chancelière d'un gouvernement de coalition et je suis beaucoup plus dépendante du Parlement que le président français, qui n'a pas du tout le droit d'entrer à l'Assemblée nationale», au nom de la séparation des pouvoirs exécutif et législatif.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fiss le 16.05.2019 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    Et oui, normal! Merkel était habituée que François Hollande couche devant elle! Macron a clairement dit qu'il veut une réforme de l'UE, qu'il a des plans et qu'il a des suggestions. Ses plans ne vont pas de pair avec Merkel! Bravo, continuez à lui tenir tête, on en a marre de la grand mère!

Les derniers commentaires

  • Fiss le 16.05.2019 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    Et oui, normal! Merkel était habituée que François Hollande couche devant elle! Macron a clairement dit qu'il veut une réforme de l'UE, qu'il a des plans et qu'il a des suggestions. Ses plans ne vont pas de pair avec Merkel! Bravo, continuez à lui tenir tête, on en a marre de la grand mère!