Cérémonie en Allemagne

11 juillet 2019 14:51; Act: 11.07.2019 15:13 Print

Merkel s'assoit pour éviter les tremblements

Lors d'une cérémonie qui s'est tenue jeudi, la chancelière allemande est restée assise, au lendemain d'une nouvelle crise de tremblements. Elle a assuré qu'elle allait bien.

storybild

C'est sur une chaise qu'Angela Merkel et Mette Frederiksen ont écouté les hymnes lors d'une cérémonie. (photo: AFP/Wolfgang Kumm)

Sur ce sujet
Une faute?

Angela Merkel s'est exceptionnellement assise sur une chaise, jeudi, pour une cérémonie des hymnes nationaux, au lendemain de nouveaux tremblements en public. La troisième crise de tremblements, mercredi, avec son homologue finlandais, a suscité nombre d'interrogations en Allemagne et à l'étranger. La dirigeante a pris place sur une chaise blanche au côté de la Première ministre danoise, Mette Frederiksen, elle aussi assise à l'occasion de cette cérémonie des honneurs militaires dans la cour de la chancellerie à Berlin.

La chancelière a ensuite insisté sur le fait qu'elle prenait grand soin de sa santé. «Vous pouvez partir du principe que je suis consciente de la responsabilité liée à mes fonctions et que j'agis en fonction de cela», a-t-elle déclaré, interrogée par un journaliste sur le fait de savoir si elle avait consulté un médecin pour ses crises de tremblement. «Vous pouvez aussi partir du principe qu'en tant que personne, j'ai aussi un grand intérêt personnel à être en bonne santé et à prendre soin de ma santé», a-t-elle ajouté.

Des examens médicaux poussés

Les deux femmes, souriantes et manifestement détendues, ont auparavant écouté les hymnes nationaux de leurs deux pays entonnés par la fanfare militaire, sous l’œil des caméras et du public massé devant les grilles de la chancellerie. Le pas assuré, Mme Merkel a passé ensuite en revue les troupes avec son homologue. La chancelière avait déjà assuré mercredi aller «très bien» après avoir été victime d'une troisième crise de tremblements en moins d'un mois. Elle a attribué l'incident à une réaction psychosomatique, liée à l'anxiété suscitée par sa première crise impressionnante de tremblements, survenue il y a moins d'un mois.

«Cela ne s'arrête plus», titrait en une jeudi le quotidien Bild avec une photo d'Angela Merkel, tandis que les médias s'interrogeaient sur l'état de santé de la chancelière, au pouvoir depuis près de 14 ans. Citant des sources proches du gouvernement, le journal assure qu'elle a effectué des examens médicaux intensifs, notamment sanguins, après sa première crise, la plus impressionnante, le 18 juin, avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Elle avait alors attribué cet incident à une déshydratation liée à la forte chaleur. Selon Bild, les examens sanguins n'ont révélé aucune carence, notamment minérale.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TchouTchou le 11.07.2019 18:01 Report dénoncer ce commentaire

    Laissez cette grande Dame gérer sa maladie. Même public, elle a droit au respect. La maladie de parkinson est terrible pour TOUTES les personnes atteintes de cette maladie Courage Mutti

  • Collux le 11.07.2019 22:26 Report dénoncer ce commentaire

    D'une part, la santé de Madame Merkel ne regarde personne d'autre qu'elle. D'autre part, il y a néanmoins lieu de communiquer sur sa capacité à exercer ses fonctions et, jusqu'ici, rien n'indique que Madame Merkel ne soit pas en état de les exercer. Pour finir, étant donné le temps de sommeil moyen d'un dirigeant de nos jours (inversément proportionnel à ses heures prestées), on peut aussi considérer qu'une cause possible est un état de fatigue général et pas nécessairement une maladie.

  • Rigoberta Menchu le 11.07.2019 17:22 Report dénoncer ce commentaire

    Non elle n'est pas malade, il s'agit du tremblement qu'ont les personnes âgées!

Les derniers commentaires

  • Collux le 11.07.2019 22:26 Report dénoncer ce commentaire

    D'une part, la santé de Madame Merkel ne regarde personne d'autre qu'elle. D'autre part, il y a néanmoins lieu de communiquer sur sa capacité à exercer ses fonctions et, jusqu'ici, rien n'indique que Madame Merkel ne soit pas en état de les exercer. Pour finir, étant donné le temps de sommeil moyen d'un dirigeant de nos jours (inversément proportionnel à ses heures prestées), on peut aussi considérer qu'une cause possible est un état de fatigue général et pas nécessairement une maladie.

  • TchouTchou le 11.07.2019 18:01 Report dénoncer ce commentaire

    Laissez cette grande Dame gérer sa maladie. Même public, elle a droit au respect. La maladie de parkinson est terrible pour TOUTES les personnes atteintes de cette maladie Courage Mutti

  • angoisse selon moi le 11.07.2019 17:33 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai eu la même chose liée à des crises d'angoisse, prenez votre retraite Mme Merkel, et laissez donc les jeunes se dépatouiller, vous l'avez amplement mérité... et je vous conseille également de la méditation et du reiki, rien de plus ni de moins et dans 6 mois environ vous serez une nouvelle personne

  • Rigoberta Menchu le 11.07.2019 17:22 Report dénoncer ce commentaire

    Non elle n'est pas malade, il s'agit du tremblement qu'ont les personnes âgées!

  • Peace & Love le 11.07.2019 16:37 Report dénoncer ce commentaire

    Sa santé ne nous regarde pas. Par contre, nous faire croire que tout va bien.. Elle devrait penser à vivre mieux et se retirer.