Spéléologie

10 novembre 2021 08:38; Act: 10.11.2021 11:24 Print

Miracle à 270 mètres sous terre au Royaume-​​Uni

Coincé pendant plus de deux jours au fond d’une grotte, un spéléologue a été secouru lundi soir par 250 sauveteurs exténués.

Sur ce sujet
Une faute?

L’émotion était à son comble, lundi soir dans les Brecon Beacons, un massif montagneux du sud du pays de Galles. Après 57 heures d’efforts acharnés, les quelque 250 secouristes affairés dans la grotte d’Ogot Ffynnon ont enfin pu exulter: le spéléologue coincé à 270 mètres sous terre depuis samedi retrouvait enfin la lumière. Hissé jusqu’à la surface, le malheureux a été acclamé et félicité par ses sauveurs, avant d’être transporté vers un hôpital. Selon la BBC, le quadragénaire se porte bien et son état d’esprit est positif.

«Le blessé se porte remarquablement bien, si l’on considère le temps qu’il a passé dans la grotte, le temps qu’il a passé sur la civière, il se porte vraiment bien», s’émerveille Gary Evans, agent de liaison des services d’urgence. Jamais une opération de sauvetage aussi longue n’avait été effectuée au pays de Galles. Spéléologue expérimenté, le quadragénaire séjournait dans un cottage près de l’entrée de la grotte. Il était en pleine exploration lorsqu’un rocher s’est détaché.

L’homme a fait une chute d’environ 15 mètres, puis s’est retenu à un rocher. Mais celui-ci a cédé, le faisant tomber encore plus bas. Il a ensuite atterri sur lui et l’a assommé. La victime est restée inconsciente pendant un certain temps et a souffert de blessures présumées à la colonne vertébrale, de fractures à la jambe, au péroné au tibia, au sternum et à la clavicule, ainsi qu’à la mâchoire. Il a par ailleurs été blessé à la bouche et présentait des lacérations au niveau cou. «Il est extrêmement chanceux d’avoir survécu à la chute. On lui a administré beaucoup de morphine et on lui a posé une canule pour le réhydrater», explique un secouriste.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bouc émissaire le 10.11.2021 14:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un vrai spéléologue expérimenté ne serait jamais parti seul.

  • veritis le 10.11.2021 18:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    heu... non. là fallait pas le re sortir.

Les derniers commentaires

  • veritis le 10.11.2021 18:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    heu... non. là fallait pas le re sortir.

  • Bouc émissaire le 10.11.2021 14:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un vrai spéléologue expérimenté ne serait jamais parti seul.

    • DeQuoiJeMeMmmmm le 10.11.2021 14:53 Report dénoncer ce commentaire

      Vous avez tout à fait raison monsieur le spécialiste en direct du site de l'intervention .

    • cqfd le 10.11.2021 15:28 Report dénoncer ce commentaire

      heureusement que vous êtes là pour nous rappeler que les autres ont tords.