Aux Iles Féroé

16 septembre 2021 18:16; Act: 16.09.2021 18:35 Print

Mise à mort de 1 400 dauphins: la fois de trop?

Le gouvernement local des îles Féroé a annoncé, jeudi, évaluer la régulation de la chasse au dauphin après la mise à mort de plus de 1 400 cétacés le 12 septembre.

Sur ce sujet
Une faute?

Le gouvernement local des îles Féroé a annoncé, jeudi, évaluer la régulation de la chasse au dauphin après la mise à mort de plus de 1 400 cétacés le 12 septembre qui a suscité une vive émotion à travers l'archipel. «Le gouvernement a décidé de lancer une évaluation de la réglementation relative à la capture des dauphins à flancs blancs de l'Atlantique», a déclaré le Premier ministre Bárdur á Steig Nielsen, cité dans un communiqué.

«Bien que ces chasses soient considérées comme durables, nous allons examiner de près les chasses au dauphin et le rôle qu'elles doivent jouer dans la société féringienne», a-t-il expliqué, distinguant la pêche de cette espèce du «grind». Tradition ancestrale aux Féroé, territoire autonome danois en mer du Nord, le «grind» ou «grindadrap» consiste, en les encerclant, à acculer avec des bateaux un banc de mammifères marins dans une baie. Ils tombent alors entre les mains de pêcheurs restés à terre, qui les tuent avec des couteaux. Leur viande est alors destinée à la consommation.

«Effroyable attaque contre la nature»

Il s'agit habituellement de globicéphales, appelés aussi dauphins-pilotes noirs (globicephala), mais dimanche plus de 1 420 dauphins à flancs blancs, dont la chasse est également autorisée, ont été capturés de la sorte dans un fjord près de Skala, au centre de l'archipel. En moyenne, quelque 600 cétacés sont pêchés chaque année aux îles Féroé.

«Il est depuis longtemps reconnu au niveau international que les captures de globicéphales aux îles Féroé sont durables et que le stock de globicéphales dans l'Atlantique Nord-Est est abondant», a souligné le communiqué qui déplore une situation «exceptionnelle» le 12 septembre de part le nombre de bêtes capturées, ce qui a entraîné une mise à mort plus lente. L'ONG écologiste Sea Shepherd, qui combat le grind depuis de nombreuses années, a dénoncé une «effroyable attaque contre la nature».

«Si nous avons appris quelque chose de cette pandémie, c'est que nous devons vivre en harmonie avec la nature au lieu de l'anéantir», a dit le PDG de l'organisation, Alex Cornelissen, cité dans un communiqué.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • sof le 16.09.2021 18:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    … Et on parle extinction des espèces et ce genre massacre est autorisé sans aucunes impunité !!! Honteux !!!

  • Grand Maître le 16.09.2021 19:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah!!la censure....

  • Dav Le Lorrain le 16.09.2021 19:33 Report dénoncer ce commentaire

    Visiblement aux Féroé, on aime beaucoup le steak de dauphin.

Les derniers commentaires

  • The Future le 17.09.2021 10:48 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y avait plus rien à faire pour sauver l'humanité. Il était déjà trop tard. C'est l'opinion du défunt scientifique australien Frank Fenner mais aussi de Stephen Hawking qui recommande de coloniser d'autres planètes. Pour eux, nous avons déjà scellé le destin de l'Humanité : dans moins de 100 ans, les sociétés humaines ne seront plus...

  • @vacciner le 17.09.2021 10:34 Report dénoncer ce commentaire

    Attention parce que c'est du sensationnel mais ce qu'on fait ici n'est pas mieux. On brule du gaz, on roule en voiture qui pèsent des tonnes, on sur emballe les marchandises, etc etc etc etc. Sans les excuser eux vont faire disparaitre une espèces mais ici on en a déjà fait disparaitre combien? Déclin des abeilles, les lucioles vous en voyez encore beaucoup. La liste est longue? Alors niveau sauvagerie on a aucune leçon a donner.

  • nimp le 17.09.2021 10:27 Report dénoncer ce commentaire

    La régulation elle a bon dos. La régulation ne serait pas nécessaire si nous étions un peu plus respectueux.

  • pierre le 17.09.2021 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout une histoire pour quelque dauphins!! LOL!

  • Jeff le 17.09.2021 10:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en 2021, a l heure ou nous le savons la terre via la nature et les especes animal sont en danger, les personnes vivant sur cette ile n ont pas trouvé débile, d aller buter, exterminer 1400 dauphins, au passage un des plus beau animal que la terre porte !! dans ce cas je ne.sais qu elle action a leur encontre devrait etre mise en place. suppression d aides, ou mieux taxation des frais d aéroport des personnes venant de chez eux !!