Empoisonnement d'un agent

12 septembre 2018 09:07; Act: 12.09.2018 09:46 Print

Moscou liste des suspects de l'affaire Skripal

Vladimir Poutine a annoncé que ses services avaient identifié des personnes suspectées de l'empoisonnement de l'ancien agent. Il s'agit selon lui «de civils».

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

La Russie a identifié les personnes soupçonnées par Londres d'avoir empoisonné l'ex-espion russe Sergueï Skripal et sa fille en Angleterre, a annoncé mercredi, Vladimir Poutine, assurant qu'il s'agissait de «civils» et non d'agents du renseignement militaire comme l'affirment les autorités britanniques. «Nous savons de qui il s'agit, nous les avons trouvés. Mais nous espérons qu'ils apparaîtront eux-mêmes au grand jour pour dire qui ils sont», a déclaré Vladimir Poutine, lors d'un forum économique dans l'Extrême orient russe.

«Ce sont des civils bien sûr, a-t-il ajouté. Je vous assure qu'il n'y a là rien de criminel», a-t-il poursuivi. Selon Londres, l'attaque a été perpétrée par deux officiers du GRU, identifiés par la police britannique comme étant les ressortissants russes Alexander Petrov et Ruslan Bochirov, deux noms que la police soupçonne cependant d'être des noms d'emprunt. Ils font l'objet d'un mandat d'arrêt.

Depuis le départ, le Royaume-Uni accuse Moscou d'être à l'origine de l'attaque, qui avait engendré une grave crise diplomatique entre le Kremlin et les Occidentaux. Les Skripal ont survécu à l'empoisonnement, ainsi qu'un policier contaminé en leur portant secours.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bouh Zin le 12.09.2018 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    La GB qui a validé l'existence d'ADM pour envahir l'Irak, n'est pas à une perfidie près...

  • Pierre Henri le 12.09.2018 10:43 Report dénoncer ce commentaire

    Des civils qui arrivent à choper un neuro toxique à usage militaire et restreint, dans tous les cas ça laisse songeur. Soit ils mentent soit le sécurité des sites militaires laisse grandement à désirer. Mais bon, pour qu'ils en arrivent à donner une telle position c'est qu'ils ont été pris la main dans le pot de confiture et ça va se régler avec un chèque en coulisse, comme toujours dans ces affaires...

  • Juan le 12.09.2018 12:50 Report dénoncer ce commentaire

    Jean Dupont en France, Fritz Schmitt en Allemagne ou Hoffmann Nick chez nous c'est Alexander Petrov et Ruslan Bochirov en Russie! Ils doivent bien rire la bas sur le nom trouvé par le Secret Service anglais! Ces deux noms on en trouve environ 5 millions en Russie!

Les derniers commentaires

  • Bouh Zin le 12.09.2018 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    La GB qui a validé l'existence d'ADM pour envahir l'Irak, n'est pas à une perfidie près...

    • Vladimir Vladimirovitch le 12.09.2018 14:35 Report dénoncer ce commentaire

      C'est bien vrai car si l'URSS/Russie devait parfois mentir depuis 1917 surtout en 1939 avec Hitler, c'était pour se protéger des attaques contre elles, aujourd'hui l'Occident belliqueux appelle ça guerre préventive!

  • Juan le 12.09.2018 12:50 Report dénoncer ce commentaire

    Jean Dupont en France, Fritz Schmitt en Allemagne ou Hoffmann Nick chez nous c'est Alexander Petrov et Ruslan Bochirov en Russie! Ils doivent bien rire la bas sur le nom trouvé par le Secret Service anglais! Ces deux noms on en trouve environ 5 millions en Russie!

  • Mais bien sûr ! le 12.09.2018 12:14 Report dénoncer ce commentaire

    Mais bien sûr ! Un civil trouve des neuro-toxiques russes. Par horreur du gaspillage et parce que patriote il ne supporte pas les déserteurs, il se rend en GB pour s'en servir contre un ancien agent russe passé à l'ouest. Tout cela est fort logique et le gentil Poutine est totalement étranger à cette histoire.

    • Vladimir Vladimirovitch le 12.09.2018 12:31 Report dénoncer ce commentaire

      Une attaque en règle de l'Occident contre la Russie car l'Occident n'a pas accepté l'annexion de la Crimée qui était déjà russe de toute façon. Si ça continue comme ça, elle va annexer d'autres territoires avec sa forte et puissante armée !!!

    • Hein le 12.09.2018 12:44 Report dénoncer ce commentaire

      @ Vladimir Vladimirovitch: Quels autres territoires va - t - elle annexer?

  • Pierre Henri le 12.09.2018 10:43 Report dénoncer ce commentaire

    Des civils qui arrivent à choper un neuro toxique à usage militaire et restreint, dans tous les cas ça laisse songeur. Soit ils mentent soit le sécurité des sites militaires laisse grandement à désirer. Mais bon, pour qu'ils en arrivent à donner une telle position c'est qu'ils ont été pris la main dans le pot de confiture et ça va se régler avec un chèque en coulisse, comme toujours dans ces affaires...

    • 8Mais le 12.09.2018 11:05 Report dénoncer ce commentaire

      Il n'est pas dit que ces gens sont vraiment responsables! La Grande Bretagne les accuse, mais elle n'a pas de preuves!

    • Pierre Henri le 12.09.2018 15:24 Report dénoncer ce commentaire

      Oui enfin dans ce milieu on attend rarement des aveux. Même la France a nié son implication dans le Rainbow Warrior avant que de devoir tout avouer, la Russie a bien attendu près de 50 ans avant de reconnaître à demi lèvre le massacre de Katyn, alors que tout le monde savait et que seule la Russie le contestait, et ce n'est pas les preuves qui manquaient !

  • Mais pourquoi le 12.09.2018 09:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais pourquoi toujours accuser l'URSS/Russie de tous les maux de la planète ?