Brexit/Grande-Bretagne

17 mai 2019 12:08; Act: 17.05.2019 13:59 Print

Négociations rompues avec le gouvernement

Le chef de l'opposition travailliste a rompu les pourparlers avec le gouvernement britannique, entamés début avril, dans le but de trouver une solution sur le Brexit.

storybild

Les discussions sont «allées aussi loin que possible» du fait de «la faiblesse et de l'instabilité croissantes» du gouvernement conservateur. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les discussions sont «allées aussi loin que possible», compte tenu de «la faiblesse et de l'instabilité croissantes» du gouvernement conservateur, a écrit le chef du Labour, Jeremy Corbyn, dans une lettre à Mme May. Malgré des échanges «constructifs» et «conduits de bonne foi» par les deux parties, «nous avons été incapables de combler d'importants écarts politiques entre nous», a affirmé Jeremy Corbyn.

Pour lui, «l'autorité érodée» de Theresa May remet en cause sa capacité à «concrétiser tout engagement» pris au cours de ces pourparlers. Ces pourparlers, entamés début avril à l'initiative du gouvernement, avaient pour objectif de trouver un compromis sur le Brexit, après trois rejets par les députés de l'accord de divorce conclu en novembre entre Theresa May et Bruxelles.

Six jours avant le scrutin européen

«Sans changement significatif, nous continuerons de nous opposer à l'accord du gouvernement» sur le Brexit, a averti Jeremy Corbyn, estimant que ce texte ne protège pas les emplois ou l'industrie manufacturière au Royaume-Uni. Le Labour est partisan du maintien dans une union douanière européenne - qui instaure une politique douanière et commerciale commune - quand Theresa May a toujours affirmé vouloir en sortir pour permettre à son pays de conclure librement des accords commerciaux avec des pays tiers.

La rupture des pourparlers intervient six jours avant les élections européennes au pays du Brexit, où les deux principaux partis du pays vont tenter de parvenir à des scores corrects alors que les électeurs leur reprochent leurs atermoiements sur le Brexit, qui devait avoir lieu le 29 mars et a été repoussé au 31 octobre. À l'issue d'une rencontre, mardi, avec M. Corbyn, la Première ministre avait annoncé qu'elle se risquerait à un nouveau vote, début juin. Les députés devront se prononcer sur un projet de loi sur le Brexit, qui fixera la modalités législatives du divorce, et non sur l'accord lui-même.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • UE mascarade le 17.05.2019 12:47 Report dénoncer ce commentaire

    Et voilà, On leur a donné un énième report pour rien, la situation est toujours au point mort... à ceci prêt qu’ils vont élire des euro députés qui vont bloquer le fonctionnement de l’UE et qu’on va payer avec nos impôts... elle est pas belle l’Europe ?

  • Loyaliste le 17.05.2019 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    Leurs querelles de ménage ne nous intéresses plus qu'ils partent une bonne fois pour toutes .

  • L’avis est un enfer le 17.05.2019 12:38 Report dénoncer ce commentaire

    Quel spectacle lamentable pour la politique et la démocratie! Et l’Europe n’est pas mieux : aucune prise de position ferme et définitive, aucun ultimatum sérieux et par conséquent respecté, donc nous allons nous retrouver avec des eurodéputés britanniques eurosceptiques qui prendront un malin plaisir à mettre des bâtons dans les rouages d’un système qu’ils rejettent...quelle image, quelle mascarade! Ça ne donne pas envie de se déplacer vers les urnes dans 15 jours tout cela!!! Car voter pro-européen c’est valider notre inaction et voter eurosceptique, c’est entrer dans le jeu des anglais...

Les derniers commentaires

  • g3s le 18.05.2019 00:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et que l’Ecosse reste !

  • Angelo51 le 17.05.2019 15:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le soit-disant accord n’en était pas un car entièrement écrit par Monsieur Barnier sans qu’aucun souhait britannique n’y figure. On aurait plutôt dû parler d’un ultimatum et c’est donc normal qu’il ait été recalé deux fois et bientôt trois. Bientôt Boris et Nigel remettront les pendules à l’heure. La volonté du peuple finit toujours par l’emporter.

    • @Angelo51 le 18.05.2019 11:48 Report dénoncer ce commentaire

      Alors dites nous quels souhaits britaniques ne figuraient pas dans l'accord, hormis l'accès au marché commun sans contrepartis ?!? Je pense que je n'aurai pas de réponse là-dessus car je doute que vous connaissiez les détails même de l'accord.

  • Opinion le 17.05.2019 14:27 Report dénoncer ce commentaire

    aaaahhhrrrrgggg ils n'auraient pas pu déterminer ce qu'ils voulaient avant de faire ce référendum? Maintenant Farage est à 35% d'intentions de vote...j'en perds mon anglais.... Il faudrait leur dire que s'ils n'ont pas une solution avant octobre on leur facturera les frais des négociations car Barnier et co auraient très bien pu faire autre chose pendant ce temps

  • Get out!! le 17.05.2019 13:22 Report dénoncer ce commentaire

    Le Brexit ou comment des politiciens utilisent un cas sans précédent mettant dans l'incertitude de nombreux pays (aussi hors UE), l'économie et la vie de millions de personnes

  • Loyaliste le 17.05.2019 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    Leurs querelles de ménage ne nous intéresses plus qu'ils partent une bonne fois pour toutes .