Scandale en Italie

06 décembre 2019 10:44; Act: 06.12.2019 12:32 Print

«Notre intention n'était pas de les blesser»

Le quotidien sportif italien «Corriere dello Sport» dénonce un lynchage, au lendemain de la parution de sa une «Black Friday», jugée raciste dans toute l'Europe.

storybild

La Une du «Corriere dello Sport» de ce vendredi. (photo: Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous sommes les ennemis du racisme»: au lendemain du tollé provoqué par sa une sur Romelu Lukaku et Chris Smalling, le quotidien sportif italien Corriere dello Sport a consacré deux pages, vendredi, à sa défense et a dénoncé «un lynchage». Jeudi, le quotidien romain avait titré «Black Friday» pour annoncer la rencontre Inter Milan- AS Rome de vendredi, et le match dans le match entre l'attaquant milanais Lukaku et le défenseur romain Smalling, présenté comme «un duel entre deux colosses de couleur», des joueurs ayant connu des problèmes lorsqu'ils évoluaient ensemble à Manchester United, et qui représentaient donc de bonnes affaires.

Cette première page a été extrêmement critiquée en Italie et en Europe. Dans une réaction sur Twitter, Lukaku a évoqué «la une la plus stupide» qu'il ait vue de toute sa carrière et deux clubs, la Roma et l'AC Milan, ont annoncé qu'ils fermaient les portes de leurs centres d'entraînement au Corriere jusqu'au mois de janvier.

«Lynchage» contre le journal

Vendredi, le Corriere consacre sa une et ses deux premières pages intérieures à cette affaire. «Comment ça, racistes?», titre le quotidien en une, au milieu de plusieurs photos d'archives d'articles traitant du sujet. «Lynchage contre un journal qui, depuis un siècle, défend la liberté et l'égalité», est-il aussi écrit. En pages intérieures, le quotidien se définit comme «ennemi du racisme» et juge que son titre a été «perverti par la superficialité et la mauvaise foi des réseaux sociaux et des sites Internet, prompts à en travestir le message».

Au bout d'un long article courant sur deux pages, le quotidien italien évoque Lukaku et Smalling, «deux professionnels extraordinaires». «Pour eux, nous sommes sincèrement désolés. Notre intention n'était pas de les blesser mais au contraire de les mettre en valeur. Et nous continuerons donc à combattre le racisme. Et l'ignorance», écrit le Corriere.

En Italie, de nombreux joueurs noirs, à l'image de Lukaku, de l'Italien Mario Balotelli, du Français Blaise Matuidi, de l'Ivoirien Franck Kessie ou encore du Sénégalais Kalidou Koulibaly, ont régulièrement été la cible d'insultes et de cris racistes ces dernières saisons.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • John le 06.12.2019 19:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cette une n’avait rien de raciste, il faut arrêter de le voir partout quand il n’y en a pas.

  • marre le 06.12.2019 13:13 Report dénoncer ce commentaire

    J'en ai marre de ce moralisme permanent sur tout. Je suis désolé, je la trouve pas choquante cette une. C'est un jeu de mot, qui n'a aucun caractère péjoratif pour ces gens

  • Nonauracisme le 06.12.2019 11:13 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un quotidien très sérieux, mais sans doute un titre de ce style, de nos jours a été publié avec beaucoup de superficialité, car le sujet est brûlant. Leurs excuses étaient le minimum.

Les derniers commentaires

  • Dark le 06.12.2019 19:19 Report dénoncer ce commentaire

    Faut arrêter de voir le mal partout quand-même...

  • John le 06.12.2019 19:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cette une n’avait rien de raciste, il faut arrêter de le voir partout quand il n’y en a pas.

  • Wonka le 06.12.2019 15:20 Report dénoncer ce commentaire

    Trop tard le mal est fait, il fallait réfléchir avant.

  • marre le 06.12.2019 13:13 Report dénoncer ce commentaire

    J'en ai marre de ce moralisme permanent sur tout. Je suis désolé, je la trouve pas choquante cette une. C'est un jeu de mot, qui n'a aucun caractère péjoratif pour ces gens

    • dulux le 06.12.2019 16:23 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis absolument d'accord.

  • sudaca le 06.12.2019 11:57 Report dénoncer ce commentaire

    Même si on croit a la defense du journal, cela fait enormement prevue de manque de tact. On peut pas faire des compliments en utilisant un language blessant. Malheureusement bcp de gens qui n'ont jamais subi le racismoe ne peuvent pas en etre pleinement conscient, malgre des eventuelles bonnes intentions.

    • dulux le 06.12.2019 16:25 Report dénoncer ce commentaire

      Faudrait pas que ca tombe dans la victimisation, Le reste du texte etant plutot elogieux a leurs egards je ne vois pas le probleme. On doit arreter avec cette folie ambiante. On est carrement dans demolition man... et plus tres loin de Judge Dredd.