Luxembourg/Brexit

07 mars 2018 14:53; Act: 07.03.2018 16:41 Print

Pas de «mur» érigé entre l'UE et le Royaume-​​Uni

LUXEMBOURG - Le président du Conseil européen, Donald Tusk, est à Luxembourg ce mercredi, d'où il a présenté sa vision de la future relation avec Londres, après le Brexit.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous ne voulons pas construire un mur», a déclaré mercredi le président du Conseil européen, Donald Tusk, lors d'une conférence de presse à Luxembourg, où il a présenté sa vision de la future relation avec Londres. L'UE «souhaite que le Royaume-Uni devienne un ami et un partenaire proche et entamera les pourparlers sur l'avenir avec un esprit ouvert et positif», a-t-il ajouté.

«Mais étant donné les lignes rouges du Royaume-Uni, seul un accord de libre-échange est possible» et «ce sera le premier accord de libre-échange de l'histoire à desserrer et non à renforcer des liens économiques», a poursuivi le président de l'instance regroupant les dirigeants des 27. M. Tusk présentait devant la presse son «projet de lignes directrices sur le cadre de la future relation» avec le Royaume-Uni, dont la clé de voûte sera probablement un accord de libre-échange aux contours encore incertains.

Frictions inévitables

Le Brexit «conduira inévitablement à des frictions» commerciales entre l'UE et le Royaume-Uni, étant donné le souhait britannique de quitter le marché unique et l'union douanière, met en garde le Conseil européen dans ce projet de directives de négociations, vu par l'AFP. Ce texte devra encore être approuvé lors d'un sommet européen, les 22-23 mars à Bruxelles, avant de devenir la position de l'UE.

Les tractations sur les futurs liens commerciaux entre l'UE et le Royaume-Uni n'ont pas encore démarré, les discussions s'étant jusqu'ici concentrées sur la préparation du traité scellant le Brexit, avec de lourds dossiers comme la facture du divorce, le sort des expatriés et l'avenir de la frontière irlandaise.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • eldrie le 07.03.2018 18:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je déteste dire cela mais on va encore manquer une occasion d'affirmer un leadership, le Royaume-Uni va faire plier l'Europe !

  • Head of Marketing le 07.03.2018 18:09 Report dénoncer ce commentaire

    J'étais à la tête de la campagne marketing anti-brexit. J'ai minablement échoué.

  • That's all Folk le 07.03.2018 16:38 Report dénoncer ce commentaire

    Un mur est inutile, il y'a déjà la mer... mais j'espère que nous n'aurons plus aucun lien avec le R-U après le Brexit ! Ce sera l'occasion de montrer à tous les eurosceptiques à quoi sert l'UE.

Les derniers commentaires

  • Mino le 08.03.2018 07:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Référendum injuste où des millions de britanniques n'ont pas pu voter car vivant à l'étranger! Ces britanniques là sont en plus presque tous pro UE!

  • Angoiser le 07.03.2018 19:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Politique de bas étage

  • rené sance le 07.03.2018 18:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils préparent quelques choses contre les russes c’est pour cela qu’ils sortent de l’union c’était déjà prévu de longues dates puisqu’ils n’avaient pas adopté la monnaie unique Pensez-vous que le peuple Anglais a eut réellement son mot à dire, la France à bien voté contre mais le Sarko à passé outre

  • eldrie le 07.03.2018 18:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je déteste dire cela mais on va encore manquer une occasion d'affirmer un leadership, le Royaume-Uni va faire plier l'Europe !

  • Head of Marketing le 07.03.2018 18:09 Report dénoncer ce commentaire

    J'étais à la tête de la campagne marketing anti-brexit. J'ai minablement échoué.