Selon Merkel

25 juin 2014 11:25; Act: 25.06.2014 11:45 Print

«Pas un drame» si Juncker est élu sans unanimité

La chancelière allemande qui soutient la candidature de Jean-Claude Juncker à la présidence de la Commission européenne face à Londres, s'est exprimée mercredi.

storybild

Merkel a jugé mercredi que ce ne serait «pas un drame» s'il était élu sans unanimité des États membres. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Lors du conseil européen, prévu jeudi et vendredi à Bruxelles, «nous avons besoin d'une majorité qualifiée» pour la nomination de M. Juncker, a-t-elle expliqué devant les députés allemands du Bundestag, lors d'un discours de politique générale. «Je veux souligner que c'est exactement ce qui est prévu dans les traités. Ce ne serait donc pas un drame si on avait seulement une majorité qualifiée», a-t-elle dit, tout en souhaitant «un large soutien des États membres». La chancelière a assuré que les consultations se déroulaient «dans un esprit européen».

«Les préoccupations de tous les États membres sont prises au sérieux», selon elle. Le Premier ministre britannique, David Cameron n'a cessé de marteler son opposition à son ancien homologue luxembourgeois Jean-Claude Juncker, jugé trop «fédéraliste» et trop peu enclin à mettre en œuvre les réformes de l'UE exigées par Londres. M. Cameron exige un vote des dirigeants européens sur la nomination de M. Juncker lors du sommet à Bruxelles, quitte à être mis en minorité. Un désaccord ouvert entre la Grande-Bretagne et le reste des États membres pourrait avoir des conséquences lourdes sur les relations de Londres, avec l'Europe, alors qu'un référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l'UE est annoncé pour 2017.

(L'essentiel/AFP)