Bande dessinée

29 janvier 2014 11:06; Act: 29.01.2014 11:57 Print

Philippe Delaby est décédé

Alors que le Festival d’Angoulême se déroule ce week-end, la bande dessinée est en deuil. Le dessinateur belge n’est plus. Il est décédé d'une crise cardiaque à l'âge de 53 ans.

Il était le complice du scénariste Jean Dufaux pour deux séries chez Dargaud («Murena» et «Complainte des Landes perdues»). Le dessinateur belge Philippe Delaby est décédé mercredi d'une crise cardiaque. Marié et père d'un garçon, il n’était âgé que de 53 ans. Né à Tournai en 1961, il avait reçu de son père sa première BD «Tintin au Congo», à l’âge de huit ans. Et depuis, il baignait dans les bulles et surtout dans le dessin.

Entré à l’École des Beaux-Arts à 14 ans, il y fit d’abord du dessin académique. Fasciné par Ingres et les peintres flamands, il adorait la peinture à l'huile. Mais l’attirance de la bande dessinée fut la plus forte. À 18 ans à peine, la réussite d'un concours à Mons lui ouvrir les portes du Lombard. Ses premières planches sont parues en 1987 dans le «Journal de Tintin», dans le genre qu'il appréciait le plus: l'histoire.

Cette passion fut très vite récompensée. Il reçut avec Yves Duval, en mars 94, le prix «Clio» pour son album Richard Cœur de Lion, prix décerné par le Salon de l'histoire de Paris. C’est encore grâce à une série historique, «Murena», qu’il a conquis un succès public et critique, le tome 5 ayant même été récompensé par le Grand prix de la Société des gens de lettres. Toujours sur un scénario signé Jean Dufaux, Philippe Delaby avait repris le dessin de «Complainte des Landes perdues». Série pour laquelle il travaillait en couleur directe.

(Denis Berche/L'essentiel)