Chasse à l'homme

22 mars 2016 22:48; Act: 23.03.2016 12:34 Print

Plusieurs suspects, l'un est activement recherché

Les trois assaillants de l'aéroport, dont l'un est activement recherché par la police, auraient transporté leurs bombes dans des valises après être arrivés en taxi.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les assaillants de l'aéroport international de Bruxelles, où deux explosions ont fait au moins 14 morts mardi matin, transportaient leurs bombes dans des valises posées sur des chariots, a déclaré dans la soirée le maire de la commune où est implanté l'aéroport. «Ils sont venus en taxi avec des valises, leurs bombes étaient dans les valises. Ils ont mis leurs valises dans des chariots. Les deux premières bombes ont explosé», a affirmé le bourgmestre (maire) de Zaventem, Francis Vermeiren. «Le troisième a aussi mis sa valise sur un chariot mais il a dû paniquer, elle n'a pas explosé», a-t-il ajouté.

La présence possible de trois assaillants a aussi été évoquée par le parquet fédéral belge, qui a précisé que le troisième, le seul qui aurait survécu, était «activement recherché». «Deux ont probablement commis un attentat suicide», avait aussi dit le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw en fin d'après-midi lors d'une conférence de presse. Les démineurs étaient intervenus à la mi-journée pour faire exploser le troisième engin à l'aéroport.

Chasse à l'homme

La police belge a lancé une chasse à l'homme pour retrouver l'un des auteurs présumés des attentats coordonnés qui ont frappé mardi l'aéroport et le métro de Bruxelles, attaques revendiquées par l’État islamique qui ont fait une trentaine de morts et plus de 200 blessés. Les autorités ont diffusé une image des trois suspects présumés des attentats qui ont frappé vers 8h du matin l'aéroport international de Bruxelles-Zaventem, captée par une caméra de vidéo-surveillance, montrant trois hommes poussant des chariots à bagages. Le procureur fédéral belge Frédéric Van Leeuw a déclaré que deux d'entre eux avaient «probablement commis un attentat suicide», et étaient donc probablement morts. Le troisième - portant veste et chemise claires, des lunettes sous un chapeau noir et pour lequel un avis de recherche a été lancé, était «activement recherché» mardi en fin de soirée.

Des «perquisitions sont en cours en plusieurs endroits du pays», avait encore indiqué M. Van Leeuw en fin d'après-midi. Le parquet fédéral a précisé qu'un engin explosif et un drapeau de l'EI avaient notamment été découverts lors d'une perquisition à Schaerbeek, une commune du nord-est de la capitale belge. Une commune où des perquisitions étaient toujours en cours mardi à 23h.

(L'essentiel/AFP)