Cameron à Corbyn

29 juin 2016 14:52; Act: 29.06.2016 15:55 Print

«Pour l'amour du ciel, mon vieux, partez!»

Le Premier ministre britannique s'est emporté mercredi contre le chef de l'opposition, Jeremy Corbyn, en lui demandant sans détour de démissionner.

David Cameron a demandé à Jeremy Corbyn de quitter son poste.

Sur ce sujet
Une faute?

Le Premier ministre britannique démissionnaire, David Cameron, a appelé mercredi le chef de l'opposition travailliste, Jeremy Corbyn, à quitter lui aussi ses fonctions au nom de «l'intérêt national», lors d'une séance au Parlement.

«C'est sans doute dans l'intérêt de mon parti qu'il soit assis là, mais ce n'est pas dans l'intérêt national. Pour l'amour du ciel, mon vieux, partez!» a lancé David Cameron à Jeremy Corbyn, leader déjà contesté du Labour, qui est soumis à un regain de contestation depuis le référendum qui s'est conclu par un Brexit, une sortie du pays de l'UE, accusé d'avoir fait campagne du bout des lèvres.

Mardi, Corbyn a essuyé un vote de défiance de ses députés par 172 voix contre lui et 40 le soutenant. Et plus de la moitié de son cabinet fantôme a démissionné. Mais il refuse de démissionner, faisant valoir qu'il a été élu par 60% des membres et partisans du Labour et qu'il ne les «trahira pas». La crise du Labour est venue doubler celle que traverse le parti conservateur. La course à la succession de Cameron s'est ouverte mercredi, avec deux favoris: le chef du camp pro-Brexit, Boris Johnson, et la ministre de l'Intérieur, Theresa May, possible candidate de compromis.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Emile le 29.06.2016 20:45 Report dénoncer ce commentaire

    Qui a proposé et organisé ce référendum? De qui est le parti qui a planté le couteau dans le dos de Cameron, et dont la plupart des membres ont fait campagne contre son leader? S'il cherche les responsables du désastre, Cameron ferait mieux de regarder dans son propre rétroviseur. Il peut encore s'estimer heureux que le Labour, qui est pourtant dans l'opposition, et à qui Cameron a joué de sales tours lors des dernières élections, ait fait campagne du côté de Cameron. Cameron essaie simplement de profiter des troubles dans le Labour pour détourner l'attention un moment de ces propres bêtises.

  • Jean le 30.06.2016 09:48 Report dénoncer ce commentaire

    Cameron a tout misé sur un All-In et le resultat de son coup de poker donne les anglais All Out.... Bravo ! .

  • Lulu le 29.06.2016 23:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup d'Anglais regrettent en fait, ils ont peur de perdre leurs avantages en tant que citoyens européens et demandent la nationalité irlandaise.

Les derniers commentaires

  • Brexit le 30.06.2016 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    Mais au final, tous les autres aspects essentiels de l'UE passent dans un second plan et les conséquences économiques d'une sortie de l'UE n'on pas été pas mesurées/considérées lors du vote. Le referundum a été un vote impulsif selon moi.

  • Jean le 30.06.2016 09:48 Report dénoncer ce commentaire

    Cameron a tout misé sur un All-In et le resultat de son coup de poker donne les anglais All Out.... Bravo ! .

  • Fulgure le 30.06.2016 09:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Changer de nationalité juste pour garder leurs statuts de privilégiés !!! ??? Tout est dit !!!

    • N'imp. le 30.06.2016 10:03 Report dénoncer ce commentaire

      C'est bien, vous venez de réaliser que faire partie de l'UE fait de nous des privilégiés.

  • weiler le 30.06.2016 07:28 Report dénoncer ce commentaire

    Si on regarde bien ce brexit, c'est surtout de la faute des électeurs anglais. certes , on peut comprendre un ras-le-bol vis à vis de l'ue, de la politique d'immigration etc... mais comment ont-ils fait pour croire tous les mensonges balancés. comme , à mes yeux, ce mensonge le plus flagrant: soit disant que l'ue interdirait la vente des bananes par régime de plus de 3. apparemment personne ne s'est intéressé à contrôler si les pro brexit disaient la vérité dans leurs affirmations. pourtant aujourd'hui, avec internet tout est vérifiable.

  • Lulu le 29.06.2016 23:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup d'Anglais regrettent en fait, ils ont peur de perdre leurs avantages en tant que citoyens européens et demandent la nationalité irlandaise.