En Belgique

30 octobre 2020 19:40; Act: 30.10.2020 19:44 Print

Prof écarté après avoir montré une caricature

Un professeur de Molenbeek, près de Bruxelles, a été suspendu après avoir montré une caricature jugée obscène du prophète Mahomet.

Sur ce sujet
Une faute?

La commune de Molenbeek-Saint-Jean a ouvert une procédure disciplinaire à l'encontre d'un professeur d'une école primaire, jeudi, révélé le quotidien La Dernière Heure. L'enseignant d’éducation à la citoyenneté de l’école 11 de Molenbeek a été suspendu après avoir montré des caricatures du prophète Mahomet du journal Charlie Hebdo à ses élèves, dont un dessin de la caricaturiste Coco, illustrant le prophète agenouillé et les fesses à l'air.

C'est ce détail qui a posé problème, car le dessin du prophète dénudé a été montré à des enfants âgés de 10 ans, a précisé la commune. «Ce n'est donc pas le fait d'aborder le sujet des caricatures qui nous a posé problème, mais c'est le support choisi, qui est pour nous inadapté pour des enfants de 10 ans», a indiqué la bourgmestre Catherine Moureaux.

La même illustration que Samuel Paty

L'affaire n'est en rien liée à la liberté d'expression, assure la commune, qui a tenu à défendre son importance. «Alors qu'on vit un climat difficile sur ces questions, laisser à penser qu'on pourrait brider la liberté d'expression ou refuser les débats sur ce sujet serait dramatique», a précisé la bourgmestre aux médias locaux. Selon la DH, l'enseignant a donné la possibilité aux enfants de regarder par terre.

Vendredi 16 octobre, le professeur d'histoire-géo Samuel Paty, s'est fait assassiner pour avoir montré des caricatures de Mahomet, dans un collège de Conflans-Sainte-Honorine, en France. Il avait montré la même illustration que l'enseignant de Molenbeek.

(L'essentiel)