Coronavirus aux Pays-Bas

17 mars 2020 15:29; Act: 17.03.2020 15:46 Print

Quelle solution pour les fumeurs de cannabis?

Les coffee shops néerlandais rouvraient peu à peu leurs portes, mardi, après que le gouvernement a autorisé la collecte de commandes.

storybild

Les consommateurs de cannabis font la queue aux Pays-Bas. (photo: AFP/Sara Magniette)

Sur ce sujet
Une faute?

Le gouvernement néerlandais a ordonné dimanche, la fermeture de l'ensemble des écoles, bars, restaurants, maisons closes et coffee shops jusqu'au 6 avril, afin de lutter contre l'épidémie du nouveau coronavirus.

Les fumeurs de cannabis s'étaient alors rués devant les coffee shops pour s'approvisionner une dernière fois, entraînant de nombreuses queues à travers le pays. Le gouvernement a cependant adapté ces mesures, lundi soir, en permettant les commandes à emporter dans les coffee shops, afin d'éviter une éventuelle résurgence du trafic de drogues.

Les consommations sur place restent prohibées. Les Pays-Bas ont légalisé en 1976 la possession, la consommation et la revente au détail de cannabis jusqu'à cinq grammes par personne. Sa culture et sa vente en gros, principalement contrôlées par des gangs criminels, sont interdites.

Selon le dernier comptage des autorités, 1 705 cas de contamination au Covid-19 ont été détectés aux Pays-Bas, dont 43 décès.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le clog le 17.03.2020 17:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il y aura toujours ce qu'il faut a cloggyland, coffeeshop ou dans la rue, sur l'autoroute , sans oublier les productions sauvages dans des endroits qu'on ne soupçonne pas.

  • Loyaliste le 17.03.2020 16:20 Report dénoncer ce commentaire

    Ils devraient profiter de la quarantaine pour faire une cure .

  • citoyen le 17.03.2020 18:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pauvres prostituées elles seront obligées de faire livraison à domicile sinon c'est la faillite

Les derniers commentaires

  • Baron Rouge le 17.03.2020 18:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cette drogue c’est de la merde pour que les faibles et simples d’esprit supportent la merditude de leur minable existence ! Message d’un père d’espérer d’être le spectateur de la destruction de son enfant par cette merde banalisée .SOS d’un terrien en détresse !!!

  • citoyen le 17.03.2020 18:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pauvres prostituées elles seront obligées de faire livraison à domicile sinon c'est la faillite

  • Le clog le 17.03.2020 17:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il y aura toujours ce qu'il faut a cloggyland, coffeeshop ou dans la rue, sur l'autoroute , sans oublier les productions sauvages dans des endroits qu'on ne soupçonne pas.

    • agent 212 le 17.03.2020 18:40 Report dénoncer ce commentaire

      a part les coffee, c'est comme partout !

  • L.P.S le 17.03.2020 17:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il y a plus important non

    • igod le 17.03.2020 18:41 Report dénoncer ce commentaire

      non !

  • mdrrrrrrr le 17.03.2020 16:42 Report dénoncer ce commentaire

    le cannabis un bien de necessité? mdr, il est temps de faire du netoyage