Crise des migrants en Italie

18 juillet 2019 15:48; Act: 18.07.2019 16:26 Print

Rackete en appelle au nouveau président de l'UE

Entendue jeudi par la justice sicilienne, la capitaine du Sea-Watch 3, demande aux pays européens d'accueillir les réfugiés secourus en mer.

Carola Rackete s'est exprimée en faveur des migrants à sa sortie du tribunal d'Agrigente en Sicile.

Sur ce sujet
Une faute?

Carola Rackete, la capitaine du Sea-Watch 3, a appelé l'Union européenne à s'organiser pour faire débarquer les migrants secourus en mer et éviter de mettre les ONG dans la situation de blocage qu'elle a dû affronter.

La jeune Allemande de 31 ans a été entendue jeudi par le parquet d'Agrigente (Sicile), qui la soupçonne d'aide à l'immigration clandestine après ses manœuvres pour secourir et faire débarquer des migrants en juin sur l'île italienne de Lampedusa.

Éviter ce genre de situation

«J'ai été très contente d'avoir l'occasion d'expliquer dans le détail la situation du sauvetage que nous avons mené le 12 juin», a-t-elle déclaré en sortant du palais de Justice. «J'espère sincèrement que la Commission européenne, maintenant que le nouveau Parlement a été élu, fera de son mieux pour éviter que ce genre de situation se reproduise et que tous les pays européens vont œuvrer ensemble à l'avenir pour accepter toutes les personnes secourues par la flotte civile», a-t-elle ajouté.

Dans un communiqué, des experts indépendants de l'ONU ont appelé les autorités italiennes à «mettre fin immédiatement à la criminalisation des opérations de recherches et de secours» des migrants au large de la Libye. «Secourir les migrants en mer n'est pas un crime», ont-ils insisté, en appelant aussi les responsables politiques à s'abstenir de toute déclaration sur les procédures en cours. Le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini (extrême droite), multiplie les attaques contre la capitaine «criminelle».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Giuseppe le 18.07.2019 19:12 Report dénoncer ce commentaire

    Qui représente Rackete? Les populations d'Europe refusent de se faire manipuler . L'union européenne a voté majoritairement à droite pour des frontières et l'arrêt des migrations incontrôlées, il appartient aux élus européens d'agir dans ce sens.

  • Help le 18.07.2019 18:13 Report dénoncer ce commentaire

    Ras le bol de cette dictature des minorités. La majorité des européens sont contre cette immigration et ne veulent pas être envahis. Ces ONG sans têtes nous tirent par le fond, cela finira mal. C est juste du bon sens !

  • Opinion le 18.07.2019 16:11 Report dénoncer ce commentaire

    Il est normal de décriminaliser ces opérations de sauvetage. Par contre, il serait aussi normal de financer l'Italie, la Grèce et l'Espagne pour qu'ils puissent payer les rapatriements de ces clandestins dans leur pays d'origine

Les derniers commentaires

  • Mavaffa le 19.07.2019 12:26 Report dénoncer ce commentaire

    l'Italie devrait poser plainte à la cours de Justice Européenne contre elle et son organisation

  • Luxo le 19.07.2019 11:01 Report dénoncer ce commentaire

    Il serait temps de ce rendre compte que nous sommes directements responsable de ces migrations. Nous sommes l'un des pays qui émet le plus de CO2 par habitants et donc nous contribuons au réchauffement climatique . Nous importons aussi 95 % des fruits et légumes et lorsque nous achetons du café des bananes des ananas des haricots cultivés par des enfants Africains intoxiqués par les pesticides qu'ils manipulent nous provoquons de la pauvreté car ils n'ont pas les moyens d'acheter les bananes. Et les terres qui nourrissaient dans le passé tous les villages sont devenues incultivables .

  • Luxo le 19.07.2019 10:24 Report dénoncer ce commentaire

    Vos commentaires me font peur! Comment pouvez vous écrire"on en veut pas" J'ai l'impression que certains Luxembourgeois sont revenu 75ans en arrière . Comment dans le pays avec le pouvoir d'achat le plus élevé au monde , peut on rejeter à la mer des hommes qui fuient la misère et la mort. Secourir un migrant n'est pas un crime, par contre n'avoir pas le courage de se présenter face à un migrant pour lui dire droit dans les yeux que nous ne voulons pas de lui chez nous , est ...

    • @Luxo le 19.07.2019 14:10 Report dénoncer ce commentaire

      La population de l'Inde est plus de 1 milliard d'habitants. 54,8% de la population indienne (soit 622 millions de personnes) est sous le seuil de la pauvreté. Si on accepte ces gens qui vivent dans la misère et qu'on les prend en Europe, qu'est-ce que vous pensez qui va se passer avec l'Europe ???

  • jojo le 19.07.2019 09:40 Report dénoncer ce commentaire

    Mais pourquoi n'attaque-t-on pas le problème à la base en éradiquant les passeurs que se font beaucoup d'argent sur le dos des migrants et des pays ?

    • Luxo le 19.07.2019 12:39 Report dénoncer ce commentaire

      Pour supprimer les passeurs nous devont aller chercher les migrants chez eux et leurs offrir un vol direct vers le Findel. Si les passeurs ont des clients, c'est qu'ils sont la seule alternative pour rejoindre l'Europe.

    • Bigbill le 19.07.2019 19:53 Report dénoncer ce commentaire

      @Luxo : nous ne devons rien du tout et il ne faut pas être grand prophète pour deviner que votre solution proposée n’est certainement pas celle souhaitée par la majorité des résidents de ce pays.

    • @ Bigbill le 20.07.2019 06:29 Report dénoncer ce commentaire

      Il ne faut pas posé la question aux Luxembourgeois , mais aux migrants qui fuient leurs pays!

  • Eurosceptique le 19.07.2019 09:25 Report dénoncer ce commentaire

    C'est quoi ces gens qui ne respectent pas les règles et qui demandent à être entendus des instances européennes?? Ils font le boulot des passeurs et il faudrait leur donner une médaille?? Ces révoltant ces minorités "bien pensantes" qui imposent leur idées à tous et demandent encore à être entendues et aidées par les autorités : voici la nouvelle face de l'Europe où ce sont les minorités qui mènent la danse sans écouter ni représenter les peuples. C'est la fin de l'UE.