Élections européennes

23 mai 2019 07:38; Act: 23.05.2019 09:46 Print

Royaume-​​Uni et Pays-​​Bas déjà aux urnes

Les élections européennes ont débuté jeudi matin, avec l'ouverture des bureaux de vote pour les Britanniques et les Néerlandais. Elles se poursuivent jusqu'à dimanche.

storybild

Les préparatifs des élections, ici aux Pays-Bas. (photo: AFP/Remko de Waal)

Sur ce sujet
Une faute?

Les Néerlandais et les Britanniques sont les premiers à se rendre aux urnes, jeudi, pour élire leurs représentants au Parlement européen. Au total, plus de 400 millions d'électeurs voteront dans 28 pays pour élire 751 députés européens lors des élections européennes, organisées jusque dimanche.

Aux Pays-Bas, où les bureaux de vote ont ouvert à 7h30, le Forum pour la démocratie (FvD), parti eurosceptique, anti-immigration et climatosceptique a le vent en poupe. Son chef de file, Thierry Baudet, 36 ans, d'origine franco-indonésienne, est partisan d'une «Europe boréale», idéologie qui prône une fermeture du Vieux Continent aux populations extérieures. Le parti, qui affronte notamment les libéraux (VVD) du Premier ministre Mark Rutte, devrait remporter entre 3 et 5 sièges sur les 26 alloués aux Pays-Bas, selon les derniers sondages.

Au Royaume-Uni, les Britanniques commencent à voter à 8h dans un climat plombé par le Brexit. Le pays devait quitter l'UE, le 29 mars, mais faute du soutien des députés, la Première ministre Theresa May a dû repousser la date du divorce, désormais fixé au 31 octobre. Faute d'être sorti de l'UE dans les temps, le Royaume-Uni est contraint d'organiser des élections européennes, même si les députés britanniques pourraient ne siéger que quelques semaines au Parlement européen si le Brexit se concrétise. Dans cette campagne insolite, le Parti du Brexit, de l'eurosceptique Nigel Farage, réclame une sortie de l'UE immédiate et sans accord. Ce nouveau parti, créé en février, caracole en tête des sondages.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.