En Italie

13 juillet 2019 13:34; Act: 13.07.2019 13:43 Print

Salvini nie en bloc tout financement russe

Le site américain «Buzzfeed» a diffusé un enregistrement audio évoquant de possibles transactions entre des Russes et un proche de Matteo Salvini, qui nie les faits.

storybild

«Je n'ai jamais pris un rouble, un euro, un dollar ou un litre de vodka de financement de la Russie», assure Matteo Salvini.

Sur ce sujet
Une faute?

La polémique enfle en Italie autour des soupçons de financement par la Russie de la Ligue de Matteo Salvini (extrême droite), qui se défend bec et ongles. Sortie sans vraiment faire de vagues en février en Italie, l'information d'une rencontre à Moscou à ce sujet en octobre 2018 est revenue sur le devant de la scène avec l'annonce par Buzzfeed d'un enregistrement audio. Selon le site américain, et les retranscriptions parues dans la presse italienne, on y entend Gianluca Savoini, un proche de M. Salvini, discuter avec deux Italiens et trois Russes d'un accord pour dérouter vers la Ligue 65 millions de dollars (57,6 millions d'euros environ) provenant de 4% d'une transaction d'achat de pétrole russe via des intermédiaires.

«Une mystification, une tromperie, une saleté», a dénoncé M. Savoini au quotidien La Repubblica. A 56 ans, cet ancien journaliste, marié à une Russe, est aujourd'hui président de l'association Lombardie-Russie et considéré comme l'un des principaux contacts de la Lega avec la Russie. «Je n'ai jamais pris un rouble, un euro, un dollar ou un litre de vodka de financement de la Russie», répète pour sa part en boucle M. Salvini.

C'est «gratis»

L'homme fort du gouvernement italien est un admirateur affirmé de Vladimir Poutine, qu'il a rencontré à plusieurs reprises avant d'accéder au pouvoir, et le président russe a évoqué lors de sa visite à Rome la semaine dernière «un accord de coopération» entre son parti Russie unie et la Ligue. Mais M. Salvini le répète: son admiration et son combat contre les sanctions européennes imposées à la Russie après l'annexion de la Crimée, c'est «gratis».

Malgré tout, selon des sources judiciaires évoquées par la presse italienne, une enquête est en cours au parquet de Milan contre M. Savoini depuis les premiers articles en février sur la rencontre à Moscou parus en Italie. Pour la Ligue, cette enquête vient s'ajouter à celle sur le sort des 49 millions d'euros de fonds publics indûment perçus par le parti en 2008-2010, avant que M. Salvini en prenne la tête en 2013. L'échelonnement sur plusieurs décennies que la Ligue a obtenu pour rembourser passe mal dans l'opposition, et le sujet est sensible pour M. Salvini.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jang le 13.07.2019 14:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et alors ! Et même si c'était le cas, où serait le problème ?

Les derniers commentaires

  • Jang le 13.07.2019 14:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et alors ! Et même si c'était le cas, où serait le problème ?

    • Lestrollsrusses le 13.07.2019 15:45 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, bien dit! Il fait ce qu'il veut quand même!

    • Albert le Russe. le 13.07.2019 22:08 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, il fait ce qu'il veut dans le cadre des lois. Hors, le financement des partis politiques est strictement encadré par les lois italiennes. Recevoir de l'argent d'une puissance comme la Russie le rend dépendant de cette dernière, (qui, comme de tout "donateur" , attend un retour d’ascenseur). C'est donc interdit.