Affaire Maddie

15 octobre 2014 17:54; Act: 15.10.2014 18:25 Print

Scotland Yard réclame d'autres analyses ADN

Pour les besoins de l'enquête, la police britannique souhaite approfondir des examens génétiques et biologiques réalisés en 2007.

storybild

Les inspecteurs de Scotland Yard souhaitent approfondir leurs investigations. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Les inspecteurs de Scotland Yard, de retour au Portugal pour enquêter sur la disparition en 2007 de la petite Maddie, ont demandé de nouvelles analyses génétiques, a déclaré mercredi le patron de l'Institut de médecine légale de Coimbra (centre). La police britannique souhaite approfondir «des examens génétiques et biologiques» réalisés en 2007, a précisé Francisco Brizida Martins, à l'issue d'une réunion avec les inspecteurs de Londres.

Ces nouvelles analyses pourraient être réalisées soit en Angleterre soit à nouveau dans les locaux de l'Institut de médecine légale de Coimbra. Les inspecteurs de Scotland Yard étaient retournés lundi à Faro, dans le sud du Portugal, afin de préparer de nouveaux interrogatoires de suspects.

Une disparition toujours inexpliquée

La police britannique avait adressé en août une nouvelle commission rogatoire aux autorités portugaises pour effectuer des démarches supplémentaires dans cette affaire très médiatisée. Le 3 mai 2007, Madeleine McCann, alors âgée de près de quatre ans, avait disparu de sa chambre pendant que ses parents dînaient avec des amis dans un restaurant d'un complexe hôtelier de Praia da Luz, une station balnéaire en Algarve (sud).

La police portugaise avait classé l'enquête en 2008 après 14 mois d'investigations controversées, marquées notamment par la mise en examen des parents de la fillette qui ont ensuite été blanchis.

(L'essentiel/AFP)