Échec pour la Russie

24 août 2019 10:31; Act: 24.08.2019 10:35 Print

Soyouz et le robot Fedor loupent la station spatiale

L'arrimage d'un vaisseau spatial russe à la Station spatiale internationale (ISS) a échoué samedi. Il s'agit d'une nouvelle déconvenue pour le secteur spatial russe.

storybild

Le vaisseau spatial Soyouz a dû s'éloigner de l'ISS à une «distance de sécurité».

Sur ce sujet
Une faute?

Le vaisseau spatial Soyouz, avec à son bord le robot humanoïde Fedor, le premier à être envoyé par la Russie dans l'espace, n'est pas parvenu à s'arrimer samedi à la Station spatiale internationale (ISS). Il s'agit d'un nouveau revers pour le secteur spatial russe. Prévu en régime automatique, l'arrimage n'a pas eu lieu et le vaisseau a dû s'éloigner de l'ISS à une «distance de sécurité», ont précisé les agences de presse russes citant le Centre russe de contrôle des vols spatiaux (Tsoup).

La retransmission en direct de l'arrimage sur le site internet de l'Agence spatiale russe (Roskosmos) a été interrompue au moment où Soyouz se trouvait à une distance d'une centaine de mètres de la Station. Le vaisseau n'a pas pu s'arrimer à l'ISS à l'heure prévue en raison de «défaillances» dans le système d'arrimage de cette dernière, selon une source au sein de l'industrie spatiale russe citée par l'agence de presse publique RIA Novosti.

Une réunion d'urgence visant à décider une éventuelle deuxième tentative d'arrimage était en cours au Centre de contrôle des vols spatiaux, selon la même source. Il s'agit d'une nouvelle déconvenue pour le secteur spatial russe qui a enchaîné ces dernières années humiliants accidents et scandales de corruption.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pepe le 24.08.2019 16:52 Report dénoncer ce commentaire

    Voulez-vous qu’on parle de déconvenues du secteur spatial des autres ? Dites merci à la Russie ; pour l’instant les fusées russes Soyouz sont les seuls capables de transporter du personnel à la Station Spatiale Internationale.

  • N'importe quoi le 24.08.2019 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un problème de l'ISS pas du Soyouz, donc aucun problème avec le secteur spatial russe

  • Tatjana le 24.08.2019 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle déception pour l'URSS/Russie qui avant envoyé Sputnik dans l'espace avant les USA. Peut-être mon pays dépense trop dans les missiles, pas assez dans les fusées? Je me pose la question ...

Les derniers commentaires

  • Pepe le 24.08.2019 16:52 Report dénoncer ce commentaire

    Voulez-vous qu’on parle de déconvenues du secteur spatial des autres ? Dites merci à la Russie ; pour l’instant les fusées russes Soyouz sont les seuls capables de transporter du personnel à la Station Spatiale Internationale.

  • N'importe quoi le 24.08.2019 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un problème de l'ISS pas du Soyouz, donc aucun problème avec le secteur spatial russe

  • Tatjana le 24.08.2019 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle déception pour l'URSS/Russie qui avant envoyé Sputnik dans l'espace avant les USA. Peut-être mon pays dépense trop dans les missiles, pas assez dans les fusées? Je me pose la question ...

    • Youri le 24.08.2019 13:17 Report dénoncer ce commentaire

      C'est un domaine ultra pointu l'aérospatial. Un domaine où les considérations politiques ne changent rien. Mais surtout un domaine qui rend humble. Les ratages y sont fréquents, y compris parfois au prix de la vie humaine. Et personne n'est épargné : Russie peut-être, mais l'UE, les USA, l'Inde, la Chine... ont aussi eu leurs échecs. Pour rappel, ici en UE que ce soit notre système de gps, nos sondes martiennes, et même dans le passé certains tirs d'Ariane, tout n'est pas que réussite.