Crise migratoire

21 juin 2017 08:58; Act: 21.06.2017 12:01 Print

Starbucks va embaucher 2 500 réfugiés en Europe

La décision de la chaîne américaine de cafés intervient dans le cadre d'un plan de recrutement de 10 000 réfugiés sur cinq ans dans 75 pays.

storybild

Les nouvelles recrues représenteront environ 8% des effectifs actuels de Starbucks en Europe. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Le groupe a annoncé mardi qu'elle allait embaucher 2 500 réfugiés en Europe. Il a précisé avoir commencé à recruter des réfugiés dans huit pays européens, l'Allemagne, l'Autriche, l'Espagne, la France, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, le Portugal et la Suisse. L'initiative de Starbucks avait été prise peu de temps après le décret, toujours bloqué, de Donald Trump, interdisant l'entrée aux États-Unis aux réfugiés de sept pays majoritairement musulmans.

Elle avait été mal accueillie par certains aux États-Unis. Mais il semble qu'il n'y ait pas de réaction similaire en Europe, avec seulement une poignée de personnes exprimant sur Twitter leur désapprobation de l'embauche de réfugiés. Les nouvelles recrues représenteront environ 8% des effectifs actuels de 30 000 personnes de Starbucks en Europe.

Quelque 1,7 million de réfugiés et de migrants, en provenance surtout de pays ravagés par la guerre et les violences tels que la Syrie, l'Irak, l'Afghanistan ou encore l'Érythrée, ont afflué dans l'Union européenne depuis 2014. L'engagement de Starbucks en faveur des réfugiés «montre que des entreprises comme les nôtres peuvent utiliser leur taille pour avoir un impact positif sur la vie des gens», a déclaré Martin Brok, président de Starbucks Europe, Afrique et Moyen-Orient, cité dans un communiqué.

(L'essentiel/ats)