France

04 août 2021 21:17; Act: 05.08.2021 13:35 Print

Trahi par les réseaux, un Belge en cavale arrêté

Le fugitif de 44 ans n’avait pas regagné sa prison fin 2020 alors qu’il bénéficiait d’un régime de semi-liberté. Il a été interpellé mardi dans les DOM-TOM.

storybild

Un Belge en cavale, qui s’était réfugié dans la ville de Sada (photo), à Mayotte, a été arrêté par la police française mardi. Il était sous le coup d’un mandat d’arrêt européen. (photo: Photo d’illustration/Pixabay)

Sur ce sujet
Une faute?

Un Belge, condamné pour homicide involontaire sur son épouse, a été arrêté mardi à Mayotte où il s’était enfui avec sa nouvelle compagne sans avoir purgé la fin de sa peine, a appris l’AFP mercredi de source policière.

Le fugitif de 44 ans, qui avait étranglé sa femme après une dispute sur fond de jalousie et d’alcool, avait été condamné en 2013 à 8 ans de prison pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Il n’avait pas regagné sa cellule fin 2020 alors qu’il bénéficiait d’un régime de semi-liberté. Le tribunal de Namur avait alors délivré un mandat d’arrêt européen à son encontre.

En France, la Brigade nationale de recherche des fugitifs, spécialisée dans ce type d’enquêtes, est informée des faits par les autorités belges.

Accompagné d’une nouvelle compagne trop bavarde

Les policiers français retrouvent une première fois sa trace en décembre 2020 alors qu’il passe la frontière franco-espagnole avec sa nouvelle compagne, belge également, mise sous surveillance. Celle-ci, très active et peu discrète sur les réseaux sociaux, aide à son insu les enquêteurs qui localisent le couple à Mayotte.

La police locale est saisie et apprend que le fugitif y travaille comme gardien de maisons. Le couple rédige aussi sous leurs propres noms des petites annonces pour des postes de gardiens dans des châteaux et des villas, facilitant les investigations.

«Il a un physique très corpulent, on l’a aperçu dans un secteur mais sans trouver l’endroit où il réside», explique Laurent Simonin, directeur territorial de la police à Mayotte.

Bientôt extradé vers la Belgique

L’homme est finalement localisé et interpellé à Sada, une commune à l’ouest de l’île principale de Grande Terre. «Ce n’est pas un criminel d’habitude ni un braqueur, l’interpellation a été facile», commente le commissaire. «Il est assez rare que des gens viennent se réfugier à Mayotte» où le couple n’avait «aucune attache», souligne-t-il

Le fugitif a été présenté au parquet de Mamoudzou et placé en détention en vue de son extradition sous 40 jours vers la Belgique, le délai prévu par le mandat d’arrêt européen.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Momo du Sud le 04.08.2021 21:46 Report dénoncer ce commentaire

    Il avait étranglé sa femme.. et ils appellent cela un homicide involontaire.. Par contre, bien joué pour la police, car retour en prison pour lui.

  • @Thor le 05.08.2021 01:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    8 ans !! Franchement c’est une blague !!!

  • Lger le 05.08.2021 08:23 Report dénoncer ce commentaire

    Sous le coup d'un mandat d'arrêt européen, il a réussi à prendre l'avion jusqu'à Mayotte ? En période de pandémie en plus, où il fallait des motifs impérieux pour voyager. Il n'y aurait pas des failles dans le dispositif là ?

Les derniers commentaires

  • bonsens le 05.08.2021 09:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si tu veux discuter les mérites du jugement et de l’application des peines retourne à la fac et accroche toi coco. On en reparle dans 8 ans mais j’en doute. Geindre sur les réseaux c’est plus facile

  • bonsens le 05.08.2021 09:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça y est les justiciers à deux balles sont de retour!

  • tout va bien quoi le 05.08.2021 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    faut vraiment être belge quoi... le type fait 7 ans sur ses 8 ans de prisons et part en cavalle...

  • Lger le 05.08.2021 08:23 Report dénoncer ce commentaire

    Sous le coup d'un mandat d'arrêt européen, il a réussi à prendre l'avion jusqu'à Mayotte ? En période de pandémie en plus, où il fallait des motifs impérieux pour voyager. Il n'y aurait pas des failles dans le dispositif là ?

  • Grand Maître le 05.08.2021 08:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On comprend mieux pourquoi l'insécurité est là. Comment un type avec ce pedigree peut avoir une autorisation pour sortir après avoir tué. On voit que les politiciens se fichent de ce qui arrive aux femmes victimes de violence ou à d'autres victimes. La Belgique n'a jamais ete réputée pour sa fermeté dans la justice tout comme en France !